ou ENREGISTREZ VOUS Nous suivre :
Centre national de ressources et d'information sur l'intelligence économique et stratégique

Recherche et développement

La R&D est un soutien incontestable à l’innovation de l’entreprise. Grâce aux investissements, la direction R&D permet d’anticiper le positionnement de l’organisation sur son marché. Le développement de ce département, permet alors, de rester compétitive vis-à-vis de ses concurrents.

Place dans l'entreprise

Les entreprises doivent faire face à un volume d’informations de plus en plus important et dont le traitement s’avère problématique. Ceci est particulièrement vrai dans les domaines de nature scientifique (aéronautique, pharmaceutique, etc.) mais également pour toutes les industries, du fait d’une concurrence exacerbée et d’une remise en cause des positions établies (par exemple, un brevet tombant dans le domaine public). De fait, dans ces secteur l’innovation est susceptible de révolutionner une industrie et peut ainsi surgir de n’importe où.

Par ailleurs, de nombreux facteurs économiques, politiques ou culturels peuvent affecter l’évolution, ou même la possibilité d’une recherche dans certains domaines scientifiques. On pensera tout particulièrement aux recherches sur les OGM ou les cellules souches. Ces facteurs peuvent être «naturels», tenant à la nature d’une société. D’autres peuvent être «induits» par certains acteurs (administrations, lobbys, concurrents,...) désireux d’intervenir sur certains domaines de recherche.

Les applications de l'IE

L’intelligence économique appliquée à la R&D va intervenir sur l’ensemble de ce spectre d’activités. Elle comprendra:

  • Une veille technologique pure :
  • Brevets ;
  • Publication d’articles ;
  • Stratégie technologique d’une entreprise, d’un Etat.

Une veille environnementale :

  • Veille salon ;
  • Capacités d’un centre de recherche ;
  • Contraintes géopolitiques pesant sur une ressource nécessaire à l’exploitation d’une technologie (laquelle nécessite des ressources rares telles que le lithium utilisé pour les piles à combustibles) ;
  • Évolution de la législation ;
  • Opinion de la société (rejet, indifférence, ...) et des leaders d’opinion par rapport à la problématique de recherche.

L’apport de l’analyste intelligence économique sur ces problématiques de R&D sera sa capacité à aller au-delà de la masse d’informations afin d’en tirer des données structurées et exploitables, et ainsi que de collecter de l’information ouverte difficilement accessible (langues étrangères, publications n’appartenant pas aux bases de données internationales,...). Un rôle corollaire sera également de diffuser ces données aux bons interlocuteurs, afin que l’innovation devienne non la prérogative du département R&D, mais une véritable dynamique d’entreprise.

Par ailleurs, l’intervention de l’Intelligence Inventive qui regroupe à la fois les techniques de créativité et l’Intelligence Économique devient un atout dans le management de l’innovation pour les entreprises. Celle-ci se décline autour de 12 facteurs clés:

  • Démystification : l’entreprise adopte une culture d’ouverture à l’innovation ;
  • Organisation : l’entreprise adopte l’Intelligence Économique dans le modèle organisationnel de l’innovation ;
  • Reformulation : l’entreprise se questionne sur ses problématiques et ses projets ;
  • Prévision: l’entreprise met en place la bonne idée au bon moment ;
  • Différenciation : l’entreprise se démarquera de ses concurrents ;
  • Diversification : l’entreprise détectera les nouveaux marchés exploitables ;
  • Observation : l’entreprise observera son environnement proche ;
  • Anticipation : l’entreprise anticipera sur les évolutions technologiques afin d’optimiser son positionnement futur versus ses concurrents (et les nouveaux concurrents) ;
  • Modélisation : L’entreprise modélise ses problèmes pour établir des passerelles entre ses savoirs et savoir-faire ;
  • Fécondation : l’entreprise va au-delà des réticences pour développer une idée innovante ;
  • Modélisation : l’entreprise reconnait la valeur individuelle du collaborateur et organise un système de gestion des connaissances et des compétences autour de l’idée innovante ;
  • Promotion : l’entreprise exploite ses réseaux et la politique d’Intelligence Économique pour sécuriser, valoriser et commercialiser son innovation.
Documents et liens
Catégorie : IE et l'entreprise
Dernière modification le 05/02/13
Vidéo
Agenda
18sep
Influence Day 2014
Type : Conférence
24sep
06nov
Search Day 2014
Type : Conférence
Twitter