Analyse

Crises alimentaires, une opportunité de développement logistique

Le 21 mars 2012 par Portail de l'IE
© geo.fr

Outre l’augmentation et la diversification de la production agricole, un des axes principaux dans la prévention des crises aliementaires se situe au niveau de la logistique. La modernisation des capacités de transport et de stockage des denrées alimentaires en Afrique est essentielle pour favoriser la circulation de la nourriture vers la ou les régions touchées.

Des réponses logistiques quelle que soit la région
Ainsi la Chine s’est-elle engagée à améliorer de façon significative la logistique dans le secteur de la production céréalière. Nie Zhenbang, chef de l'Administration d'État des céréales (AEC), indique que l’objectif est d'acquérir un système logistique moderne, efficace et bien structuré d'ici 2015. La capacité de stockage des céréales sera notamment augmentée de 20 millions de tonnes pour assurer la sécurité alimentaire du pays, confronté à l’accroissement de sa population et à une urbanisation galopante.

Les pays africains, premiers touchés par les crises alimentaires, se préparent également pour assurer l’accès des vivres à leurs populations menacées. Une plateforme logistique pour le stockage des produits agricoles et alimentaires de première nécessité, notamment les fruits et légumes et les viandes, sera ainsi érigée prochainement à Oran (Algérie), selon le journal El Watan du 5 novembre 2011. Dans le cadre des actions visant à assurer la sécurité alimentaire du pays, l'objectif de cette structure est d'intervenir chaque fois que cela est nécessaire pour réguler le marché des produits alimentaires en injectant de nouvelles quantités ou en compensant le déficit de l'offre.

Crise alimentaire, une opportunité pour le futur ?
Sous la menace d’une crise alimentaire en 2012, les pays sahéliens, tels que Mauritanie, Mali ou Niger, ont tous activé leurs plans d’urgence, lesquels comportent un volet logistique important. Si ces pays parviennent à investir dans la durée, ils pourront suivre l’exemple du Bénin qui a entamé la modernisation du port de Cotonou, avec l’objectif de devenir la plate-forme régionale pour l’exportation de fruits vers l’Union européenne. 

La crise alimentaire annoncée par le programme alimentaire mondial pour 2012 pourrait ainsi bien être le point de départ d’une nouvelle stratégie de développement pour les pays affectés.