Analyse

Virgin Australia concurrence Qantas sur son marché

Le 14 février 2012 par Portail de l'IE

Au début de l’année 2012, la compagnie Virgin Australia a lancé son offre en classe affaires sur les vols locaux, avec pour ambition de gagner des parts importantes sur ce marché, où règne en maître la compagnie aérienne Qantas.

Depuis 2001 et la liquidation de la compagnie Ansett Australia, spécialisée dans les vols intérieurs australiens et dans la région Asie-Pacifique, Qantas n’a pas eu de véritables concurrents dans le domaine des vols d’affaires. La compagnie Virgin Australia est aujourd’hui de plus en plus offensive envers son concurrent, la bientôt centenaire Qantas. Les compagnies ont tout intérêt à se développer vers la zone Asie-Pacifique avant que leurs concurrentes asiatiques ne s’accaparent le marché, qui est en plein essor, démographiquement d’une part et économiquement d'autre part. C’est dans cette région que la croissance des besoins sera la plus forte dans les 10 prochaines années selon Boeing.

Au début de l’année 2012, la compagnie du milliardaire anglais Richard Branson, Virgin Australia, se lance donc dans les vols internes en classe affaires. Cette compagnie est présente quasiment exclusivement sur le marché des vols nationaux ou proches, avec quelques destinations plus lointaines comme les Etats-Unis ou les Emirats Arabes Unis, mais restait spécialisée dans les vols à bas prix avant cette date. L’arrivée de ce nouveau concurrent va mettre de nouveaux plombs dans l’aile de la compagnie au kangourou, déjà affaibli par de nombreuses turbulences récemment.

Cette nouveauté dans les services de Virgin s’inscrit dans sa stratégie de transition de convoyeur à bas coût vers une compagnie fournissant une gamme complète de service aérien, profitant des faiblesses actuelles de son concurrent, lié à d’importants mouvements sociaux et de nombreuses avaries techniques, pour s’implanter sur ce marché mais aussi à la volonté de Virgin Australia de s’imposer comme un acteur incontournable dans la région. La compagnie, déjà numéro 2 en Australie, propose des tarifs plus attractifs que sa rivale, avec des prix allant jusqu’à 30% en dessous des tarifs appliqués normalement. C’est une mauvaise nouvelle pour les parts de marché de Qantas tout en étant une bonne nouvelle pour les consommateurs australiens qui vont profiter de tarifs plus avantageux et d’un service de qualité supérieur, lié à l’ouverture de la concurrence.

Mais Qantas ne semble pas s’inquiéter de cette menace sur le marché, qui va voir ses revenus baissés de plus de moitié par rapport à l’an dernier, du fait de l’augmentation du prix du carburant d’une part mais surtout par l’arrivée de ce nouveau concurrent. Elle cherche d’autres relais de croissance et continue ainsi de développer son réseau et sa flotte, notamment par sa filiale low-cost Jetstar, ne se contentant plus du marché intérieur mais se tournant de plus en plus vers les pays de l’Asie du Sud-est, venant concurrencer Virgin Australia sur son domaine de spécialité.

Simon Bourdet

Événements


Plus d'événements

Partenaires