L'état de l'intelligence économique en Espagne

Le 21 septembre 2011 par Portail de l'IE
Cette étude présente les entreprises concurrentes dans le domaine de la veille technologique, de la Business Intelligence et de la Competitive Intelligence en Espagne.

"L’analyse de l’état de l’IE en Espagne permet de faire un constat : nos concurrents sont divers et les secteurs qu’ils couvrent sont variés, bien qu’ils aient une origine commune, la veille technologique. Notre entreprise a pour ambition de s’inscrire dans le domaine de la veille technologique, et de ce fait dans le domaine de l’IE".

C'est ainsi que débute une étude réalisée par ID Inteligencia, qui présente, en collaboration avec le Portail de l'Intelligence Economique, une analyse de l’état de l’intelligence économique en Espagne.Cette étude présente les entreprises concurrentes dans le domaine de la veille technologique, de la Business Intelligence et de la Competitive Intelligence. Ces entreprises travaillent dans l’intelligence économique utilisant les process habituels dans des secteurs pourtant différents. De plus, sont aussi présentés les collectifs et associations réalisant des missions de veille et d’intelligence économique grâce à des experts dans les différents secteurs.

Des cartographies permettent de mettre en évidence les secteurs où ces entreprises sont présentes et ceux ou l'IE peut encore être développé en adéquation avec la culture locale.

Consultants en IE, Marketing Stratégique et implantations de solutions de Veille. Fondée par Bértol Gorospe, Top Ten Marketing Espagne, professeur titulaire à ESIC Business and Marketing School et expert en Gestion Stratégique et Opérationnelle, José Miguel Sánchez Guitían, conseiller en communication du ministre d´industrie Miguel Sebastián, professeur à ESIC Business and Marketing School et auteur de nombreux ouvrages : « Muerte en la Moncloa » et autres publications sur les « marques liquides » et la « marque Espagne », et Hugo Zunzarren, Master en Marketing, 3º cycle MSIE à l´EGE et ancien linguiste à la DRM.

L'intégralité de l'étude est accessible en ligne ici