Analyse

Chine vs États-Unis : de la guerre commerciale à la guerre économique ?

Le 27 juin 2018 par Vanessa Bastos

Comme promis lors de sa campagne, le Président américain impose des sanctions commerciales visant spécifiquement la Chine. Il a récemment menacé de taxer 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires dans l’objectif de compenser, selon lui, le vol de technologies et de propriété intellectuelle américaine.

Donald Trump, fait un pas de plus vers la guerre économique. La Chine et les États-Unis sont effectivement plus proches que jamais d’une véritable guerre commerciale, Pékin promettant des « représailles » suite aux menaces de Donald Trump d’imposer de nouvelles taxes sur les produits chinois importés.

La Chine prépare la riposte

Robert Lighthizer, le représentant du président pour les affaires commerciales, a dans un premier temps sélectionné 818 produits correspondant à 34 milliards de dollars d’importations provenant de Chine. Il s’agit essentiellement de pièces détachées, de moteurs électriques et d’équipements pour l’industrie. À compter du 6 juillet prochain et dès leur entrée sur le sol américain, ces produits seront surtaxés à hauteur de 25 %.

Ainsi, Donald Trump entend forcer Pékin à réduire le déficit commercial des États-Unis de 200 milliards de dollars. Face à cela, le grand lobby américain de la distribution, la National Retail Federation a rapporté dans un communiqué que « Cette escalade dangereuse est l'ultime rappel que le Congrès doit intervenir et exercer son autorité sur la politique commerciale ».

En réponse, la Chine a décidé d’imposer des droits de douane de 25 % sur 659 produits américains d’une valeur totale de 50 milliards de dollars. Une partie de ces droits de douane entreront en vigueur le 6 juillet 2018, selon l’Agence Chine nouvelle. L’application des droits sur les produits restants sera annoncée à une date ultérieure. Les représailles de la Chine s’inscrivent dans ce qui semble être une escalade sans fin car, d’après le Président américain « Nous (les États-Unis, ndlr) mettrons en place des droits de douane supplémentaires si la Chine s'engage dans des mesures de rétorsion ».

Trump annonce d’éventuelles sanctions supplémentaires

Donald Trump a jugé insuffisante l’offre de Pékin d’acheter pour 70 milliards de dollars de produits manufacturés et denrées agricoles américains. Il exige une plus grande ouverture au marché chinois et l’abandon des pratiques protectionnistes non tarifaires qui, selon lui, violent la propriété intellectuelle. Les sanctions commerciales annoncées par l’Administration Trump comprennent un troisième étage bien plus menaçant. En effet, elles visent plus de 100 milliards de dollars d’importations chinoises. Cette liste intégrera inévitablement des produits de grande consommation, prisés par les Américains.

Jusqu’où iront les représailles commerciales entre la Chine et les États-Unis ?

« Les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine doivent être bien plus équitables », a récemment affirmé Donald Trump. Ces annonces ont mis fin à une trêve entre les deux premières puissances mondiales, qui avait commencé le 19 mai après plusieurs discussions entre les hauts responsables américains et chinois à Pékin, puis à Washington. L’Administration Trump publiera d’ici le 30 juin des mesures de restrictions aux investissements chinois. Aux États-Unis, la politique commerciale américaine inquiète les agriculteurs susceptibles d’être les plus touchés par ces mesures. Les secteurs automobile et aéronautique redoutent également les conséquences de ce conflit.

En attendant, les tensions entre la Chine et les États-Unis paralysent les marchés financiers et notamment le cours Forex. La Bourse de Paris était en net recul mardi (-1,39 %) alors que la Bourse de New York se préparait également à ouvrir en repli. Le revirement de la Maison-Blanche aggrave les tensions et rend plus concrète la menace d’une guerre économique. Les mesures de représailles annoncées risquent de se répercuter sur la croissance économique mondiale.