Bibliographie

Penser la Guerre économique : Bréviaire stratégique

Le 19 juin 2018
Auteur de l’ouvrage « Penser la guerre économique », publié en février 2018 aux Éditions VA Presse, Olivier de Maison Rouge est docteur en droit, titulaire d’un DEA de Droit des Affaires et d’Histoire du Droit. Spécialiste français du Droit de l’Intelligence économique, il a déjà écrit plusieurs ouvrages et notamment « Le droit de l’Intelligence économique : patrimoine informationnel et secret d’affaires », en 2012, et « Le droit du renseignement : renseignement d’État, renseignement économique », en 2016. Rédacteur en chef du Bulletin du droit des secrets d’affaires (BSA), il est également membre du bureau du syndicat français de l’intelligence économique (Synfie). Il est actuellement chargé de la transposition de la directive européenne « secret des affaires ».

Synthèse de l’ouvrage

Préfacé par M. Christian Harbulot, directeur de l’École de Guerre Economique (EGE), l’ouvrage se décompose en deux parties principales.

Le premier chapitre, préliminaire, dresse de façon synthétique, mais exhaustive un état des lieux de l’évolution de l’affrontement entre des puissances, du conflit armé, d’abord, jusqu’à un affrontement de plus en plus protéiforme : économique, juridique, politique, ou encore culturel. Depuis la fin de la Guerre froide, on peut constater qu'il y a une guerre commerciale, des traités commerciaux, de l'extraterritorialité du droit, une lutte contre la corruption, de l'influence normative, l'utilisation d’organisations non-gouvernementales pour déstabiliser des concurrents, cyberespace, de la guerre de la donnée, etc.

Ce chapitre permet également à l’auteur de montrer que la démarche d’Intelligence économique, mise en place après le rapport Martre en 1994, permet d’analyser comment se manifeste la guerre économique.

Les chapitres suivants portent sur des thématiques liées à des concepts de guerre économique et sont constitués sous la forme d’un recueil transverse de citations, d’extraits et de maximes d’auteurs variés rassemblés et classés sous des thématiques qui en constituent les idées fortes. On y retrouve notamment Sun Tzu, Clauswitz, C. Harbulot, F-B. Huygues, B. Carayon, H. Martre ou H. Juvin. L’ensemble de ces citations permet de faire apparaître en filigrane les « lois » de la guerre économique.

 

Avis sur l’ouvrage

Cet ouvrage présente un double intérêt : il retrace de manière synthétique l’évolution des rapports de force entre les puissances, qui se traduisent aujourd’hui surtout sur le terrain économique.

L’ensemble des citations dans les différents chapitres permet par ailleurs d’acculturer le lecteur à différents concepts de la guerre économique sans forcément les détailler, dans un objectif pédagogique.