Bibliographie

Prévenir les ruptures stratégiques : du bon usage des signaux faibles

Le 18 janvier 2013
Toute stratégie vise à la construction d'un avantage concurrentiel durable et non transposable. Celui-ci offre à l'entreprise une meilleure maîtrise des facteurs clefs de succès de son marché. Les signaux précoces annonciateurs des grandes évolutions de l'environnement, opportunités ou menaces, s'avèrent ainsi de puissants outils d'anticipation. Ils procurent à qui sait les détecter et les interpréter un temps d'avance précieux sur ses concurrents pour s'adapter aux mutations qui façonneront le marché de demain. Mais ce qui fait leur force fait aussi leur faiblesse. Ils reposent en effet sur une information fragile, fugace et incertaine. Dans ces conditions, pas si simple de les détecter et encore moins de les intégrer à la décision finale.
L'actualité économique et financière de ces derniers mois offre un champ d'application privilégié des théories sur les signaux faibles. La récurrence des crises financières et leurs caractéristiques parfois communes incitent à penser qu'une certaine anticipation est possible. Aussi, cet ouvrage s'attache-t-il à confronter une vision mécaniste de la détection et du traitement des signaux d'alerte et " le climat de surexcitation " propre aux marchés financiers qui en brouille la lecture. Cet ouvrage dresse une synthèse de la littérature existante sur les signaux faibles et discute des implications possibles sur l'organisation de l'entreprise. Il s'adresse à un très large public, étudiants et enseignants, aussi bien qu'à tous ceux qui désirent trouver une interprétation à la formation des crises financières et un moyen de les prévenir.

Renseignements sur le livre

  • Auteur Nom : Alexandre Rayne 
  • Editeur : L'Harmattan 
  • Date de publication : 2009 
  • Nombre de pages : 138p.