Politique publique

Définition

Selon le Dictionnaire des politiques publiques publié aux Presses de Science Po, « une politique publique est un phénomène social et politique spécifique, empiriquement fondé et analytiquement construit » c'est-à-dire ni plus ni moins qu’un construit social produit d’une histoire spécifique. C’est la science de l’Etat en action. D’un point de vue plus opérationnel nous reprendrons à notre compte la définition de Yves Meny et Jean Claude Thoenig à savoir qu’ «une politique publique se présente sous la forme d’un programme gouvernemental dans un secteur de la société ou un espace géographique».

Enjeux

L’analyse des politiques publiques est la branche la plus récente des sciences politiques. D’ailleurs, cela n’a pas été sans poser des problèmes quant à son autonomisation dans le champ des sciences politiques. Le concept de politique publique est né dans les années 1920 aux Etats-Unis, mais c’est durant la décennie de 1950 qu’on assista à son émergence. On parlera de Public Policy dans le monde anglo-saxon. Il y sera fait une lecture pragmatique de la politique publique au contraire de la lecture idéologique qu’en feront les européens continentaux. En effet, les Etats Unis appréhendent le terme de politique publique dans le cadre du "government" alors qu’en France par exemple on parlera de l’Etat, utilisant ainsi le concept de domination comme grille de lecture hérité de Hegel, Marx ou encore Weber. De nos jours, l’Etat doit faire face à de nouveaux enjeux quant à la mise en œuvre des politiques publiques. Le premier étant la capacité d’évaluation de ces dernières dans un environnement de plus en plus complexe où la demande sociale s’accroît et où l’autorité publique qui joue un rôle central n’agit plus seule ; on constate en effet l’intervention de tiers comme des associations ou des autorités publiques autres qui ont leur propre logique ou priorité et qui peuvent par conséquent perturber le cours des choses. Le second enjeu qui se dessine maintenant depuis une vingtaine d’années est la nécessaire mutation de l’action publique face aux contingences nouvelles engendrées par la mondialisation des échanges et l’émergence de nouvelles puissances. C’est dans ce cadre que l’intelligence économique doit selon les propres termes de Bernard Carayon, auteur du rapport du même nom paru en juin 2003 sous le titre "Intelligence économique, compétitivité et cohésion sociale," dans lequel il affirme dès l’introduction que « l’intelligence économique devrait être une vraie et grande politique publique de l’Etat à l’instar de ce que sont les politiques de santé, d’environnement ou de fiscalité ». Bernard Carayon réaffirme donc le rôle essentiel de l’Etat stratège. Mais pour cela ce dernier doit mettre à son agenda politique cette nouvelle donne, intégrer les nouveaux rapports de force issus de la mondialisation face à une doxa libérale toujours prompte à vanter les mérites (les mythes ?) de la concurrence libre et non faussée.

Perspectives

Analyse : approche théorique et conceptuelle du terme- Mise en avant du socle intellectuel des politiques publiques selon les auteurs cités en biblio : réflexion sur la bureaucratie, théorie des organisations, études du management public- Analyse de Friedberg sur la théorie des organisations.- Analyse cognitive des politiques publiques approche pragmatique, exemple,Illustration : - Etudes du modèle de politique publique des Etats-Unis en matière d’ IE.

Événements


Plus d'événements

Partenaires