Sécurité économique

Définition

La sécurité économique est la matérialisation d’un politique d’Etat visant à protéger et à promouvoir les intérêts stratégiques d’une nation. Dans son volet défensif, la sécurité économique regroupe les activités suivantes protection du patrimoine, délimitation des périmètres industriels et technologiques critiques et la lutte contre les activités de renseignement économique étrangères. Dans une perspective offensive, il s’agit notamment d’accompagner le développement à l’international des firmes.

Enjeux


Concrètement, la sécurité économique se manifeste par la sécurisation du patrimoine informationnel des entreprises et des pouvoirs publics, ou encore comme la définition et la protection d’un périmètre de souveraineté. Les démarches relevant de la sécurité économique s’inscrivent dans le cadre de dispositifs locaux d’intelligence territoriale afin de répondre le plus efficacement aux besoins des firmes. En France, les préfets sont en charge de la coordination des actions. Le durcissement du jeu concurrentiel au niveau international a incité certains Etats à mettre en œuvre un dispositif de sécurité économique afin de protéger leur patrimoine technologique et leur savoir-faire en général. Il s’agit également de protéger des secteurs ayant trait à la défense et à la protection de l’intégrité du territoire. La sécurité économique peut enfin se manifester par un accompagnement des firmes dans leur processus de conquêtes de nouveaux marchés.

Perspectives

La sécurité économique connu son essor en réaction aux conflits commerciaux qui émergent du fait des problèmes liés à l’accès ou à la défense des marchés et à la radicalisation des pratiques concurrentielles. Les doctrines de sécurité économique ont donc vu le jour dans un contexte de crise du secteur économique, où les affrontements entre entreprises et Etats pour la défense des intérêts stratégiques et économiques se font plus courants. La sécurité économique a donné lieu à un renouveau des relations internationales et à une réorientation de la diplomatie, où les considérations commerciales prennent peu à peu le pas sur les thèmes politiques. L’économie tend à guider les pratiques diplomatiques entre Etats et gouvernements, à l’heure où l’obtention des contrats ne se limite plus à une question d’adéquation de l’offre et de la demande, mais où les relations interétatiques interviennent comme un facteur majeur. Le terme de sécurité économique a récemment acquis une nouvelle notoriété en France avec la création d’une cellule de sécurité économique nationale annoncée en décembre 2004 en vue de venir en aide aux entreprises jugées sensibles et innovantes. Cette cellule a été rattachée au Ministère de l’Intérieur. Neuf régions pilotes ont été sélectionnées  comme test avant d’étendre le dispositif à l’ensemble du territoire. La mise en œuvre d’un dispositif de sécurité économique apparaît comme un préalable au développement économique mais aussi au progrès que peut connaître la nation (social…). De plus, elle témoigne de la prise en compte de la conflictualité qui caractérise les rapports économiques aux niveaux national et international et qu’il convient de savoir gérer au mieux dans une perspective globale de développement. De plus, l’intelligence économique tout comme la sécurité économique témoigne de l’expression, encore diffuse, d’une volonté de puissance à la française, que l’affaire Gemplus a contribué à enclencher.

Événements


Plus d'événements

Partenaires