TIC

Définition

Moyens technologiques faisant office de support afin de garantir la circulation de l’information et de la communication. Ces vecteurs se présentent sous diverses formes, des télécommunications (téléphone, fax…) à l’informatique (Internet, pda…).

Enjeux

Les technologies véhiculant l’information et la communication ont subit un ensemble d’évolutions dont les plus brusques et plus rapides se sont effectuées au cours des 20 dernières années. Tout commence à l’invention du télégraphe et sa mise en place en 1794, concrétisant ainsi cette notion de langage des signes et faisant apparaître ainsi les premières technologies permettant de véhiculer l’information. Tout d’abord à usage strictement militaire, le télégraphe électrique se démocratise peu à peu et le réseau télégraphique s’étendra sous l’Empire dans une bonne partie de l’Europe. Ensuite, la mise en place du câble sous-marin avec l’inauguration en 1851 de la première liaison Paris/Londres est une des secondes étapes dans l’évolution de ces technologies et de son caractère transnational. Puis en 1901, c’est l’ère des radiocommunications avec le franchissement transatlantiques des ondes. Le développement de ces technologies a connu une croissance exponentielle à partir de années 80. L’Internet et l’ensemble des systèmes s’y raccordant ont permis le « tout communication » et sont aujourd’hui au cœur des échanges mondiaux. Selon Philipe Breton et Serge Proulx , elles ont fait irruption sur la scène économique dans les années 70/80. Elles ont permis de faire notablement évoluer les transactions internationales, respectivement en forçant les spéculateurs à chercher de nouvelles procédures d’intervention sur le marché,  et en internationalisant les marchés financiers. L’effet le plus remarquable dans le développement des TIC est que cela a amené à une disparition progressive des frontières virtuelles sur la scène internationale. La notion de distance s’est évanouie pour laisser place à l’instantanéité. Mais l’avènement de ces nouvelles technologies a eu tendance à exacerber les tensions entre les nations qui commencent à se confronter en vue de l’imposition de normes et de maîtrise des canaux de communication. De plus, la « communication-monde » a créée de nouvelles disparités entre les pays ou régions, et entre les groupes sociaux. La fracture numérique devient un enjeu important; les pays et les populations n’ont pas accès à cette société de l’information de la même manière et les rapports entre un pays d’Afrique et un pays d’Europe vont de 1 à 100. Comme nous le présente Armand Mattelart, « Jusqu’à présent, chaque génération technologique est une occasion de scander les grands récits de la concorde générale et de la réconciliation des antagonismes sociaux sous l’égide de la civilisation occidentale  ». Mais la réalité est tout autre lorsque l’on observe les flux d’informations et de communication à travers le monde ; on observe aisément une disparité sans commune mesure entre les pays du Sud et ceux du Nord. Les nouvelles technologies ont davantage tendances à devenir des problématiques des pays riches laissant à leur propre préoccupation les pays à bas salaire incapables de se dresser au même niveau de développement. Un autre enjeu des TIC réside en la dépendance des organisations à ces technologies. Cela les rend à la fois plus efficaces et productives, mais aussi plus vulnérables. Ces vulnérabilités sont souvent liées à un manque de maîtrise des vecteurs de transmission de leurs informations ou communications sensibles ; mais sont également liées à l’ensemble de leurs systèmes rattachés au TIC sur lesquels la moindre défaillance est susceptible de paralyser l’organisation.

Partenaires