Diplomatie

Définition

La diplomatie est la pratique des relations internationales. Elle organise les échanges politiques entre les Etats et gouvernements en vue d’assurer une coopération pacifique, ou bien la restauration de la paix après une phase de conflit. La diplomatie est également un outil de pouvoir qui permet d’asseoir le rayonnement international d’un Etat. Elle s’est progressivement doublée d’une dimension économique, dans un contexte de mondialisation des échanges qui rend les nations interdépendantes.

Enjeux

La diplomatie rend compte des relations qu’entretiennent les Etats entre eux, transcrivant ainsi leurs rapports de forces, leurs enjeux de puissance ou leurs stratégies d’alliance. La diplomatie se place en interface entre les entités pour faire converger les volontés vers un consensus évitant ainsi la guerre en cristallisant l’action dans un processus de réflexion et de dialogue. Mais derrière l’apparence feutrée des diplomates, la diplomatie est le théâtre de tous les stratagèmes. Il ne faut pas oublier que dernière chaque négociation ou compromis, il existe une stratégie propre à chaque acteur, à chaque pays. Menée avec habilité, elle peut révéler les points faibles du dispositif adverse ou conduire l’un des protagonistes à la faute, l’affaiblissant durablement. La diplomatie, s’inscrivant généralement dans le cadre du droit international, a pour seconde mission d’éviter que cet environnement juridique ne se détériore protégeant ainsi les grands équilibres politiques et économiques de notre société, vecteurs de stabilité. La diplomatie traditionnelle a peu à peu glissé dans le champ de l’économie comme cadre et instrument des négociations commerciales, où elle participe à la protection et à la valorisation des intérêts publics et privés d’une nation.

Perspectives

La diplomatie du 20ème siècle a dû s’adapter aux nouvelles contingences internationales où les relations diplomatiques sont devenues multilatérales, avec l’apparition de nouveaux acteurs comme les institutions et autres conférences internationales. Son mandat s’est naturellement élargi en traitant de questions toujours plus vastes dans le domaine militaire, économique, social, culturel. L’écologie s’est imposée, par exemple, comme une des principales composantes du rapport de force entre les pays du nord et les pays du sud. La diplomatie renvoie surtout aux enjeux de la politique extérieure avec la nécessité de toujours garder contact avec son environnement afin de mieux le comprendre et d’éviter toute action intempestive ou disproportionnée fondée sur une erreur d’appréciation.  Nous percevons ainsi la complexité de la notion comme une vision intégrée des relations internationales. Force est de constater que la diplomatie ne peut être une finalité en soi,  mais elle est bien un vecteur de communication permettant la gestion effective de relations internationales. Elle s’inscrit totalement dans le cycle du renseignement d’un pays pour être à la fois capteur, analyste, diffuseur d’informations mais aussi chef d’orchestre de toute action d’influence. Si la diplomatie est réservée aux Etats, toutes les entreprises doivent avoir conscience de leur environnement en développant leur faculté de diplomatie car c’est en faisant preuve d’habilité, de tact dans ses relations avec les autres firmes qu’elles pourront suivre leurs stratégies. Au niveau conceptuel, il est facile de transposer les approches diplomatiques d’un pays aux approches des entreprises dans la relation à l’autre. Comme nous l’avons vu précédemment, la diplomatie est un facteur de réussite qui nécessite un savoir faire particulier au sein des organisations. Aussi l’intelligence économique apporte-t-elle une réponse à cette problématique car elle permet justement la maîtrise totale ou partielle des enjeux qui émanent de ces relations.

Événements


Plus d'événements

Partenaires