Brève

Menaces mortelles sur l’entreprise française, Déstabilisation, espionnage et faux procès

Le 26 avril 2016 par Florian Estebe

Olivier Hassid et Lucien Lagarde vous donnent les clés de compréhensions sur les menaces auxquelles sont confrontées les entreprises françaises. Disponible en librairie depuis le 22 avril 2016, édition Nouveau Monde.

Affaires d’espionnage, amendes records, rachats… Le sort semble s’acharner sur les entreprises françaises. En apparence, rien ne semble lier les condamnations de BNP PARIBAS, ALSTOM et les récentes affaires d’espionnage industriel (GEMALTO, AREVA…) ou encore le rachat de certains de nos fleurons comme ALCATEL ou LAFARGE.

En réalité, certains États peu scrupuleux ont déclaré la guerre aux fleurons tricolores. Leur objectif : déstabiliser, piller et racheter pour régner. Car en effet, certaines entreprises françaises font un carton à l’international. Réacteurs nucléaires, avions de combat, produits de luxe ou de grande consommation : les carnets de commandes des groupes français sont pleins !

S’emparer des entreprises françaises afin de contrôler les marchés, éliminer la concurrence, accéder aux secrets de fabrication tricolores sont autant de motivations... Ce phénomène touche aussi bien les grands groupes que les ETI ou les PME : ces dernières, en quête de capitaux ou d’un point d’entrée sur certains marchés, sont bien souvent sensibles aux sirènes des investissements étrangers.

Privé de marché, dépouillées des technologies qu’elles ont mis des années à développer, nos entreprises sont décrochées. La mort de l’entreprise française signifie que demain, les Français n’auront plus la certitude de pouvoir accéder aux soins, à une alimentation de qualité et même que le gouvernement sera en mesure d’assurer leur sécurité. Loin de prôner un retour au protectionnisme, ce projet invite le lecteur à s'interroger sur les dérives de la mondialisation sans pour autant en perdre de vue les bienfaits.

Événements


Plus d'événements

Partenaires