Revue de presse du 30 Janvier 2017

Le 30 janvier 2017

En ce début de semaine, le Portail de l'IE passe une nouvelle fois au crible de l'intelligence économique les sujets qui ont fait l'actualité de la semaine passée.


Le fabriquant français de semi-conducteur célèbre une victoire commerciale. Après 5 ans sans investissement, le probable contrat avec Apple devrait donner du baume aux cœurs des salaries de l’ancien champion franco-italien, sorti récemment du top 10 mondial.

Une bonne nouvelle dans un environnement industriel dégradé, la fabrication (et la maitrise) du secteur des semi-conducteurs est stratégique car à la base de tous les produits électroniques. Serait-ce là le retour en grâce d’une entreprise franco-italienne avec du savoir-faire ?


Le roi Salmane prévoit avec le vice-prince héritier Mohammed également Ministre de la Défense d’Arabie Saoudite, quelques petits achats à la parure splendide et l’augure sinistre.

A l’occasion d’une démonstration aérienne du F-15SA le nouveau chasseur bombardier de l’agence américaine Boeing, plus communément appelé Strike Eagle, l’Arabie Saoudite a répondu présente.

Dans un contexte où l’Arabie Saoudite s’est lancée dans une guerre récente avec son voisin le Yémen depuis 2015 et qui tend de plus en plus à en devenir économique, le Ministre de la Défense Saoudienne et son papa ont prévu un achat de quelques 30 milliards de dollars afin de redorer ses cieux de cette nouvelle technologie glaçante.

Comptons également à ce titre, pour la démonstration de la version améliorée du F-15, la présence de l’actuel président soudanais Omar el-Béchir dont l’armée bombarde également le Yémen depuis 2015.


La Place Beauvau comptera désormais un décideur de plus dans ses rangs : il a en effet été décidé qu’un délégué ministériel devra s’assurer d’une véritable stratégie orchestrée au plus sommet de l’Etat dans le cadre de la lutte contre les cyberattaques répétées et potentiellement dévastatrices pour l’économie française.

L’accent est, semble-t-il, mis sur le renforcement de la coordination entre les décisions au niveau des autorités gouvernementales et leur mise en application concrète concernant les acteurs économiques qui doivent, telle est l’une des principales tâches qui incombera à ce nouvel entrant. La France doit impérativement combler des lacunes dans ce domaine, et les futures directives devront permettre un accès plus sûr aux nouvelles opportunités de développement aux entreprises, quelle que soit leur taille.


Cette étude réalisée par une étudiante de la Haute Ecole de Gestion de Genève propose une approche comparée de la maturité de l’intelligence économique dans 5 pays : Canada, Etats-Unis, Royaume-Uni, France et Suisse. Patricia MURÇA MORGADO se propose de comparer les définitions et concepts de l’intelligence économique dans ces pays, de même que la prégnance du secteur académique et professionnel. Elle révèle que la France et les Etats-Unis sont les deux pays qui occupent une place prépondérante en matière d’offres de formation en intelligence économique.
Pour en savoir plus cliquer ici.