Revue de Presse du 13 Mars 2017

Le 13 mars 2017

En ce début de semaine, le Portail de l'IE passe une nouvelle fois au crible de l'intelligence économique les sujets qui ont fait l'actualité de la semaine passée.


Une fois n’est pas coutume, la balance commerciale chinoise est négative de quelques 9,15 milliards de dollars !

L’article explique le côté ponctuel et cyclique de ce phénomène, mais il n’empêche que cela faisait 3 ans que cela n’était pas arrivé. Des arguments plus de fond, notamment l'arrivée du nouveau président américain, sont avancés pour affirmer que cela sera plus "commun" dans le futur.

Alors qu’une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis semble être en préparation, celle de l’information a déjà commencé : pour masquer la fuite des capitaux, la Chine crée sur le papier de « fausses exportations ».

Cher lecteur du Portail de l’Intelligence Economique, la période qui arrive sera riche en rebondissement !


Nouvelles révélations fracassantes : ce sont quelques 8761 documents contenant les détails de l’opération « Vault 7 » orchestrée par la CIA qui ont fuité. S’ils venaient à être identifiés, il s’agirait alors de la plus grosse fuite d’informations sur l’agence de Langley à ce jour.

Wikileaks prétend que ces documents circulaient entre les hackers et autres contractuels employés par la CIA : ils contiendraient de précieuses indications sur les failles dites « zeroday », encore largement ignorées du grand public, qui lui permettent de s’immiscer dans l’ensemble des objets utilisant les systèmes d’exploitation Ios et Android.

D’autres techniques d’intrusion sont également détaillées dans ces documents : la prolifération de cyber-armes est rendue possible par le déploiement d’un réseau de hackers opérant depuis l’Europe, bénéficiant de la protection du consulat de Francfort, et chargés d’inonder plusieurs autres régions du monde.


L’affaire Fillon et Pénélope, aussi connue sous le nom de PénélopeGate aura fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause ! Ce cas illustre un véritable cas d’école de l’anti-communication de crise. L’article rédigé par le cabinet Wording Factory se propose de revenir chronologiquement sur l’affaire en reprenant point par point les impairs commis. Vous en apprendrez un peu plus sur les « règles d’or » de la communication de crise : parlez d’une seule voix ou encore, ne pas s’ériger en victime.

Bref, vous n’avez rien suivi ou vous voulez vous remémorez les moments faire de cette « saga » à l’aune des bases de la communiation de crise : cet article est fait pour vous !


Une start-up de la Silicon Valley lève 4 millions de dollars pour que les organes de défense américains puissent surveiller les usines chinoises. La valeur ajoutée de son produit : un algorythme déduisant le taux d'activité d'un établissement grâce au croisement de l'imagerie satellite avec les données des réseaux sociaux. Compter les voitures sur un parking ou les bateaux dans un port n'a rien de révolutionnaire ; ce qui l'est, c'est d'utiliser une IA capable de traiter une base de données à la taille faramineuse.

Les Etats-Unis voient souvent émerger des entreprises capables de fournir des services de ce type, très intéressants pour les milieux de la défense et du business. Le pays a d'ailleurs développé un axe de sa politique de puissance sur ce principe, via In-Q-Tel, que l'on ne présente plus et qui investit de plus en plus dans l'analyse des données des réseaux sociaux. La France aura-t-elle un jour suffisament envie d'exister pour se doter d'un outil comparable à In-Q-Tel ?