Revue de Presse du 27 Mars 2017

Le 27 mars 2017

En ce début de semaine, le Portail de l'IE passe une nouvelle fois au crible de l'intelligence économique les sujets qui ont fait l'actualité de la semaine passée.

 

Face aux défis posés par la recrudescence du terrorisme et la révolution de l’information, la direction du renseignement militaire (DRM) transforme son organisation tout en s’ouvrant aux mondes académique, de la recherche et des entreprises. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a inauguré le 23 mars à Creil l'Intelligence Campus avec le général Christophe Gomart, où un master de géo-intelligence y sera délivré.

L’objectif est de développer des solutions innovantes dans le domaine du traitement des données, de leur capture à leur exploitation, avec une dominante imagerie et géo-intelligence.

Dédié au renseignement militaire, ce campus sera aussi un incubateur de start-up.


Attaquez le portefeuille et vous aurez toujours une réaction. Suite à la désertion en série d’annonceurs youtube, Google demande pardon et assure vouloir changer. Depuis quelque temps en effet, les annonceurs se montrent plus attentifs au contenu associé à leur image et n’acceptent plus de se voir publicisés sur des vidéos politiquement incorrectes. Voir Google être destabilisé est assez rare pour le souligner, voici une affaire à suivre.


Les enjeux liés à l’intelligence artificielle et ses cas d’usage sont cruciaux. La France s’est dotée d’un plan national pour l’intelligence artificielle porté par Axelle Lemaire visant à cartographier les acteurs de l’IA en France. Suite à sa démission, une relance de ce projet revient sur au dépôt du rapport France IA il y a quelques jours. Parmi les mesures phares visant à développer la recherche en IA, l’investissement ou encore l’enseignement, figure celui de développer une plateforme d’intelligence économique pour faire face à la concurrence internationale en la matière. En effet, la guerre des talents fait déjà rage puisque les talents français sont très convoités et que la recherche aux Etats-Unis et au Japon en la matière est très poussée.


Que nous réserve le Congrès américain en matière de protection des données personnelles des internautes ? Les fournisseurs d’accès à Internet pourront non seulement continuer à collecter des informations sur leurs clients, et les transmettre aux autorités fédérales si nécessaire, mais ces derniers ne seront désormais plus tenus d’assurer un niveau de sécurité « raisonnable » de leurs réseaux sous prétexte d’un coût financier supplémentaire non négligeable.

Le marché américain de la cybersécurité américain s’apprête à traverser une longue période d’incertitude à l’heure où les défenseurs des droits des internautes réclament à cor et à cri une protection adéquate des systèmes d’information.