[JdR] L’Ecole de Guerre Economique se met aux risques !

Le 11 mai 2017

Cette semaine, les Jeudis du risque s’intéressent aux formations dispensées dans le domaine des risques, et en particulier, à la nouvelle formation proposée par l’Ecole de Guerre Economique consacrée au Management des Risques, Sûreté Internationale et Cybersécurité dont l’inauguration est prévue le 20 octobre 2017.

L'Ecole

L’Ecole de Guerre économique (EGE), a été créée en 1997 suite aux recommandations d’Henri Martre, Président du Commissariat au Plan Général, plus précisément de la Commission Intelligence Economique et Stratégie des Entreprises. Première formation française au classement EdUniversal depuis 15 ans pour la formation en Intelligence économique, l’école toujours dirigée par l’un des rapporteurs de cette commission, en la personne de Christian Harbulot, a décidé de se lancer sur un terrain nouveau : la gestion des Risques.

L' EGE a fait le pari de s'ouvrir à la gestion des risques et menaces cyber en raison du changement de paradigme généré par l’avènement des nouvelles technologies.

« La question de la sûreté matérielle des entreprises ne peut plus être dissociée aujourd’hui de la problématique des menaces immatérielles qui affectent la vie économique via les réseaux informatiques et Internet.

La protection de l’entreprise est désormais un enjeu stratégique qui ne peut plus être traité par une série de mesures techniques.

L’ouverture de ce MBA, spécialisé en Management des Risques, Sûreté Internationale et CyberSécurité, prévue le 20 octobre prochain, doit répondre à un besoin croissant d’une approche globale de la cyber-sûreté.

 

La formation se découpera en 7 modules :

  • Définition et Géopolitique de la cyber-sureté
  • Cybersécurité
  • Sureté à l'internationale
  • Droit et ressources humaines
  • Entreprise et Sureté
  • Gestion des risques et management de crise
  • Le rôle du manager en cyber-sureté

L’admission à cette formation est réservée à des professionnels de tous les secteurs d’activités en charge de fonction sûreté et cybersécurité, risk managers, cadres du secteur public (police, défense…) en reconversion, réservistes ou en activité.

L’enjeu est de les aider à prendre en compte les nouvelles problématiques des risques et plus particulièrement du risque Cyber, ainsi que de la sureté internationale dans leurs missions.

Le développement des formations en Risques peut être accueillie positivement en France, à l’heure d’une hausse considérable des menaces protéiformes. Elles répondent à un important besoin en recrutement et à la nécessité de permettre aux professionnels des Risques et de la Sûreté en entreprise d’accéder à des formations continues.