Revue de presse du 18 septembre 2017

Le 18 septembre 2017

En ce début de semaine, le Portail de l'IE passe une nouvelle fois au crible de l'intelligence économique les sujets qui ont fait l'actualité de la semaine passée. Au programme de cette semaine, on parle énergie, glyphosate, Afrique et espace !

Alors que la Chine prenait récemment position en faveur d’une industrie auto plus respectueuse de l’environnement, marquant ainsi un tournant dans sa vision stratégique du secteur, le CEA et Faurecia signaient mercredi un accord de partenariat ! Cette nouvelle marque bien les enjeux qui entourent aujourd’hui le secteur automobile. Il est aussi marqueur d’une volonté de la part du CEA de continuer à tourner ses capacités de recherches vers les énergies alternatives, secteur où l’on connait l’importance que représente la solution de stockage de l’énergie électrique produite. 

 


Un énième rebondissement dans l’affaire Monsanto, l’ONG Global 2000 par la personne du biochimiste Helmut Burtscher a mené une analyse sur le rapport de réévaluation de l’herbicide. Ce dernier comporte plusieurs dizaines de pages copiés-collés d’un document déposé en 2012 par Monsanto au nom de la « Glyphosate Task Force ». Ce plagiat concerne des passages cruciaux du rapport (risques de cancers, conséquences sur la reproduction, etc.) ayant mené la réautorisation du produit pour 10 ans en Europe. L’Efsa avait pourtant assuré que le rapport élaboré pour l’occasion par l’agence sanitaire allemande BfR étais basé sur une évaluation objective de la recherche scientifique sur le sujet.


Après une conférence à Bamako au mois d’aout, et un an après son installation à Bruxelles, le CAVIE, en la personne de Guy Gweth, pose ses valises au Burkina pour y donner une nouvelle conférence sur le thème de l’intelligence économique afin que les africains prennent conscience de la guerre économique qui fait rage et de l’importance de s’en prémunir.    

 

 

 


Guerre économique dans les étoiles…Le constructeur américain Boeing coiffe au poteau son principal concurrent Iridium Thales Alenia Space (TAS) ! Alors que l’avionneur américain semblait en difficulté ces dernières semaines sur ce contrat de 7 satellites de télécommunication il semble qu’il est réussi à prendre de court les concurrents mais aussi le client ! Ceci en proposant une offre beaucoup plus puissante que prévue ! Que cache cette volonté si affirmer du constructeur au-delà du gain économique ? La réponse pourrait tout simplement venir du client, le luxembourgeois SES à qui l’on aurait fait miroité son entré sur le marché américain par l’utilisation de satellites de construction américaine…  Pourtant à Luxembourg on dément toute corrélation avec une opération future.