Revue de presse du 20 novembre 2017

Le 20 novembre 2017

En ce début de semaine, le Portail de l'Intelligence Économique vous propose une sélection d'articles qui ne méritent pas de passer inaperçus ! Au programme, la stratégie allemande en Afrique, les nouveaux moyens d'enquête de la justice française, la robotisation de l'industrie, la guerre des médias entre les États-Unis et la Russie, et enfin l'éloignement énergétique de cette dernière souhaité par la Pologne.

L’Allemagne adopte depuis quelques années une nouvelle stratégie en matière de diplomatie économique en Afrique que l’on peut nommer d’« Afrikarealpolitik ». Profitant de la dégradation du leadership américain sur la scène mondiale, l’Allemagne veut développer un réseau composé d’organismes liés aux ambassades allemandes locales, et d’acteurs importants en nombre mais aussi en compétences. Pour accroître la pertinence des analyses allemandes, la plupart des nouveaux ambassadeurs sont désormais possesseurs de doctorats adaptés aux axes stratégiques des pays d’accueil.

 


La justice française aura bientôt les moyens d’utiliser des logiciels espions dans ses enquêtes les plus sensibles avec la création imminente d’une unité spécialisée au sein de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).  Le Service technique national de captation judiciaire (STNCJ) travaillera sur des logiciels capables de pirater les appareils informatiques de personne mise en cause dans des affaires de terrorisme, de crimes ou délits commis en bande organisée ou de trafic de drogue et d’armes.

 


La robotisation de l’industrie ne cesse d’augmenter depuis quelques années. Un exemple au Havre chez Safran Nacelles, qui conçoit des nacelles d’avions, auquel le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) a rendu visite récemment. Les vingt robots du site de production permettent à l’entreprise d’augmenter la cadence tout en maintenant la qualité. Safran Nacelles a embauché 350 personnes en trois ans, ce qui souligne une des réalités de la nouvelle industrialisation : la création d’emplois en plus petit nombre que dans l’industrie traditionnelle et, ainsi, la fin des grandes usines employant plusieurs milliers de salariés, comme le soulignait Fabrice Plasson, président d’Amoéba, dans Le Monde en 2016.

 


La Douma russe.409 députés sur 450 ont voté l’adoption d’une loi permettant à un média international d’être désigné comme « agent de l’étranger » en Russie. Les députés disent avoir été « contraints » de prendre cette décision suite à l’exigence des autorités américaines d’enregistrer la chaîne de télévision RT comme « agent de l’étranger » aux Etats-Unis sous peine de voir ses comptes gelés. Cette initiative ne concernait jusqu’à présent que les ONG avec un financement étranger et à vocation politique.

 


Dans un contexte de tensions géopolitiques en Europe de l’Est, le Gouvernement polonais vient de lancer un grand plan stratégique dans le but de s’émanciper de la Russie sur la question du gaz dans les cinq prochaines années. Aujourd’hui dépendante à 80% du gaz russe, la Pologne souhaite inverser rapidement ce rapport. Gazprom risque de ne pas voir son contrat renouvelé, au profit de la Norvège, du Qatar et des Etats-Unis. Le projet de gazoduc Nord Stream 2 pourrait également se voir concurrencé. 

 


Retrouvez une revue de presse inédite lundi prochain !