Brève

Un cycle de conférences dédié à l'intelligence économique et stratégique voit le jour au Maroc !

Le 9 novembre 2018 par Ronan Wanlin

La diplomatie économique marocaine repose sur une vision stratégique poursuivant un double objectif : le renforcement des partenariats Sud-Sud d’une part, et la pérennisation des échanges Nord-Sud d’autre part. La réintégration par le Maroc de l'Union Africaine en janvier 2017, et l’engagement du processus d’adhésion à la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui sera à terme porteur d’opportunités et de débouchés élargies pour les parties prenantes engagées dans le développement inclusif et durable du continent, peuvent en témoigner.

Le Royaume et ses entrepreneurs se sont donc audacieusement engagés sur la voie du renforcement des relations avec les pays du continent, créant ainsi des partenariats stratégiques qui permettent aujourd'hui au Maroc d'acquérir un positionnement crédible et prometteur au sein de l'échiquier continental. Plusieurs entreprises marocaines ont ainsi pu internationaliser leurs activités en Afrique subsaharienne. Citons à ce titre notamment, l'Office chérifien des phosphates (OCP) qui vient de sceller deux accords avec le Cameroun, la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE Bank) présente dans 13 autres pays africains, Cooper Pharma, Attijari Wafa Bank, le groupe d'assurances Saham, ou encore Akwa Group. À ce propos, une récente étude de Boston Consulting Group place le Maroc au deuxième rang de l'intégration africaine, avec 10 entreprises sur un total de 75 entités africaines considérées comme « pionnières de l'intégration en Afrique ». Il faut rappeler que cette dynamique est notamment permise grâce à l'apport des outils et au cadre méthodologique propres à l'intelligence économique. 

Il semble donc tout à fait opportun d'aborder les défis informationnels auxquels font face ces entreprises, et de traiter des facteurs clés de succès ayant abouti à la réussite de leurs ambitions stratégiques, au service d'un développement endogène et durable du continent.

C'est tout l'objet de l'initiative de Thibault Chanteperdrix, diplômé de la 20ème promotion de l'École de Guerre Economique et dirigeant-fondateur du cabinet de conseil en intelligence économique Delta Knowledge Group, basé au Maroc. En effet, il conduira, au côté de deux autres experts, Amine Dafir (Professeur à l’université Hassan II) ainsi que Zouhir Leghnimi (consultant en intelligence économique), les « Strategic Intelligence Days » (SID), un cycle de conférences dédié à l'intelligence économique et stratégique.

Ces rencontres affichent une double ambition. Il s'agit en effet de créer « un cadre d’échange propice à la démonstration et à l’opérationnalisation des méthodologies d’IES au sein des composantes publiques et privées du Royaume du Maroc » et de « construire des passerelles méthodologiques et opérationnelles entre les praticiens marocains de l’intelligence économique et leurs homologues continentaux » explique Thibault Chanteperdrix.

S’appuyant sur la réussite d’une première rencontre plébiscitée en mai 2018 à Rabat par la Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Éducation Formation, vous êtes invités à rejoindre la communauté des Strategic Intelligence Days et à prendre part à ses débats. La première conférence, sous le thème « Intelligence économique et internationalisation des entreprises marocaines en Afrique », se tiendra le 15 novembre à Rabat. Pour en savoir plus sur les SID, cliquez ici.

Ronan WANLIN