Brève

DBnomics : un agrégateur de données macro-économiques

Le 15 novembre 2018 par Olga Egrelle

Lancée en septembre dernier, la plateforme DBnomics rassemble plus de 400 millions de séries de données économiques provenant de plus de quarante instituts statistiques, nationaux et internationaux. Porté par le Centre Pour La Recherche Économique et ses Applications (CEPREMAP), le projet est soutenu par la Banque de France et France Stratégie.

The world’s economic database : c’est le but fixé du projet piloté par Thomas Brand, chercheur au CEPREMAP et ancien économiste à France Stratégie. Né d’une triple exigence : simplification de la recherche de données économiques, automatisation des mises à jour et reproduction des résultats, la plateforme apparait comme un lieu de concentration et de classification de données.

La réponse à un besoin partagé.

L’agrégateur se veut aussi bien profitable à l’administration publique qu’aux entreprises en se présentant comme un outil d’indicateur de conjoncture permettant de suivre l’information économique récente, avec notamment la création de tableaux de bord. Les journalistes pourront y trouver leur compte en l’employant pour le fact-checking, tout comme le monde académique, les chercheurs, les étudiants ou encore les blogueurs, qui pourront l’utiliser dans leurs recherches et travaux.

Les données de 40 instituts et organisations sont disponible à travers cet outil dans l’attente d’une vingtaine de plus d’ici la fin de l’année. On retrouve déjà celles de l’Insee, d’Eurostat, de la Banque centrale européenne, du FMI, de la Banque mondiale, de la Réserve fédérale des États-Unis, de la BRI ou encore de l’OCDE. C’est l’un des challenges de l’open data : rendre disponible un grand nombre de documents, de données ouvertes, en information exploitable.

Comment cela fonctionne ?

Prenant la forme d’un moteur de recherche classique, son utilisation se veut simple et rapide. Les données peuvent être directement téléchargées à l’aide d’un large éventail de logiciels d’analyse économique et statistique, grâce aux ressources fournies par le site (Python, R, Matlab, Excel…).

A chaque mise à jour, les anciennes données sont archivées, offrant la possibilité d’avoir en perspective les évolutions des publications des instituts. Avec la mise à jour automatique, les documents présentés sont directement issus des organismes et ne font l’objet d’aucune modification, tant sur le fond que sur la forme. L’arborescence même des fournisseurs est conservée.

Sur le long terme, DBnomics a pour ambition de devenir une plateforme incontournable de l’agrégation de données économiques. Développée par Jailbreak.paris au sein du CEPREMAT, la base de données et régulièrement mise à jour et est toujours en développement.