Brève

Intelligence économique : rencontre francophone à Santiago du Chili

Le 22 mai 2019 par Juliette Bussière

Du 27 au 29 Mai se tiendra le 61 ème Congrès de l’Association Internationale des Économistes de Langue Française (AIELF), co-organisé avec l’Université Bernardo O’Higgins au Chili dans le cadre de leur Première Semaine Internationale UBO. Cette université chilienne, dirigée par le recteur Claudio Ruff Escobar, est l’institution hôtesse de ce congrès.

Pour la première fois, l’AIELF et son président Alain Redslob organisent leur congrès en Amérique du Sud et mettent ainsi à l’honneur les pays de la région afin de promouvoir la francophonie. A ce titre, de nombreux intervenants de pays francophones présenteront leurs travaux sur le thème « Pour une recherche économique efficace ».
 
Pendant ces trois jours de congrès, de discussions et de conférences, les invités et participants échangeront autour des nouveaux challenges de l’entreprise dans un monde en mutation. La multiplication des échanges, l’abondance des informations disponibles et les interconnexions complexifient aujourd’hui le développement économique des entreprises.

Ces événements seront également l’occasion de favoriser les collaborations multiculturelles afin de d’agrandir l’espace des échanges et des partenariats économiques.

Le choix du Chili est important puisque le pays est considéré comme la porte d’entrée de l’Amérique latine grâce à sa stabilité économique et politique. Le continent est en plein essor et l’on constate une complexification du jeu entre acteurs régionaux et internationaux.

Afin de comprendre ces nouveaux enjeux et d’y faire face, Alain Juillet et Philippe Clerc, en tant qu’experts internationaux en intelligence économique, interviendront dans le but de partager leur vision de ce monde en transformation. L’allocution proposera des solutions aux entreprises pour qu’elles puissent affronter les turbulences technologiques et internationales. Elle sera également l’occasion de présenter l’intelligence économique qui est un outil et une façon de considérer les rapports de force économiques.  Cette présentation permettra de sensibiliser les acteurs concernés par cette doctrine, qui participe au développement stratégique des entreprises, qui font désormais face à la nécessité d’accumuler, de surveiller, d’analyser et de protéger leurs informations et innovations.

Le congrès s’achèvera par la conférence de Driss Guerraoui, actuel président du Conseil de la Concurrence au Maroc.  Il proposera une étude sur le développement et les enjeux économiques des pays sud-américains dans les locaux de la CEPAL afin de mieux comprendre leurs paradigmes.