Brève

L’armée française achète les « mules » de la société israélienne Robotea

Le 19 décembre 2019 par Florent Rousse

L’agence d’innovation de la défense (AID) s’apprête à commander entre 5 et 8 robots militaires terrestres au fabricant Roboteam, s’attirant au passage les foudres de la CNIM et des entreprises de robotique françaises.

Créée il y’a un peu plus d’un an, l’AID fait déjà des vagues. Pour son premier contrat d’ampleur, l’agence française se prépare à acquérir 5 à 8 unités Probots, création de l’entreprise israélienne Roboteam associée ici au français GACI. Ce robot servant à l’évacuation des blessés et au transport de matériel devrait faire son apparition dès juin 2020 au Sahel, où la France opère dans le cadre de l’opération Barkhane.

Un choix étonnant et frustrant pour les acteurs français que sont la CNIM, Arquus, Safran ou encore Nexter. Ces derniers dénoncent une compétition biaisée quant à l’acquisition de l’appel d’offre. L’AID a vite réagi en rappelant qu’il s’agissait avant tout d’une expérimentation technique et qu’aucune conclusion devait être tirée de cette première commande. 

Une réaction qui se veut rassurante pour les producteurs de robotique français.

Florent Rousse