Brève

Développer les partenariats publics privés : l’appel de Matthieu Creux et d’Antoine Violet-Surcouf

Le 24 janvier 2020 par Portail de l'IE

Dans le cadre d’une guerre informationnelle généralisée, les auteurs de Cyberdjihadisme – Quand internet repousse les frontières du champ de bataille appellent, dans une tribune, à développer la coopération public-privé afin de défendre la puissance et l’influence française sur le terrain numérique.

Alertés par les nombreuses attaques informationnelles qui visent la France, Matthieux Creux et Antoine Violet-Surcouf partagent un texte invitant les acteurs étatiques de la défense et de la sécurité à travailler de concert et plus largement avec les acteurs privés du numérique. Ce rapprochement permettrait de créer une sphère de contre-influence française capable de rivaliser avec les émetteurs d’informations frauduleuses. Des réseaux djihadistes bien implantés sur internet et capables de recruter par ce biais, jusqu’aux ingérences étatiques étrangères, les auteurs de la tribune rappellent la réalité de cette lutte d’influence.

Le caractère protéiforme de ces menaces, couplé à une certaine négligence de l’Etat français face à ce sujet, rend la lutte d’influence complexe et nécessite de ce fait de pouvoir mobiliser les forces de chaque acteur, qu’il soit public ou privé. D’après les auteurs, le recours à des entreprises spécialisés pourra donc être amené à se multiplier dans les prochaines années.

Les auteurs de la tribune appellent aussi le secteur public à réfléchir pour créer sans tarder des interfaces permettant l’acclimatation privée-publique. Créer des espaces d’échanges, un langage commun, une acculturation entre les institutions et les entreprises afin de répondre au mieux à cette guerre en ligne.

Portail de l’IE

Partenaires