Brève

Le Parlement européen recommande l’adoption d’un chargeur universel pour ses États membres

Le 6 février 2020 par Louis-Marie Heuzé

Réunis en séance, les députés européens viennent d’adopter une résolution invitant la Commission à légiférer en faveur d’un chargeur unique dans la zone, entravant potentiellement l’accès au marché continental pour des groupes propriétaires de standards particuliers comme Apple.

Le 30 janvier dernier, 582 eurodéputés sur 657 présents se sont prononcés pour réduire le nombre de chargeurs standards de trois à un seul. En 2009, la Commission s’était étendue avec les fabricants pour limiter leur typologie, passant ainsi de 30 modèles à trois : le port micro-USB (le plus répandu), le port Lightning utilisé par Apple, et le port USB Type-C, créé en 2014 et dit ‘’universel’’. Cette résolution aurait pour conséquence de rendre facultatif sa présence dans les emballages de smartphones, de tablettes ou d’ordinateurs.

Au-delà d’éventuelles simplifications pour l’usage du consommateur, de la lutte contre les déchets électroniques et de la promotion de l’économie des ressources, cet appel à la convergence des normes pourrait particulièrement impacter Apple, qui a dénoncé cette mesure comme freinant l’innovation et pénalisant les usagers. A l’inverse, Huawei, en difficulté dans l’accès européen à la 5G, n’a pas manqué de saluer simultanément cette initiative en déclarant : «Comme toujours, nous serons heureux de travailler avec l'UE et les États membres en fonction de leurs souhaits». Derrière une norme anodine, la firme de Cupertino pourrait bien voir ses parts de marché restreintes en Europe, et son écosystème de produits en circuit fermé remis en question. Une nouvelle qui rappelle que le bras de fer commercial que se livre depuis plusieurs mois l’Union Européenne et la Maison Blanche est toujours en cours.

Louis-Marie Heuzé