Brève

De nouvelles perspectives dans le secteur du renseignement d'affaires européen

Le 11 février 2020 par Pia de Bondy

Le leader français de l’intelligence économique, le cabinet ADIT rachète Eurotradia, anciennement Office Général de l’Air. Le cabinet souhaite redévelopper son pôle de diplomatie d’affaires en le fusionnant avec son entité « Entreprise et Diplomatie » afin de créer Euro Advocacy.

D’après le PDG de l’ADIT Philippe Caduc, « Notre projet de reprise repose sur la création et le déploiement d'un « Advocay center » français et européen visant à accompagner les entreprises françaises sur les marchés internationaux, en prenant en compte la nouvelle donne du commerce mondial et l'environnement réglementaire appelant à la plus grande rigueur en matière de compliance ».

 

Créée en 1921 à l’initiative du général de l’Armée de l’Air Antonin Brocard, la première entreprise commerciale d’aviation dans le monde est devenue un atout tricolore à rayonnement mondial. En premier lieu celle-ci assurait la promotion aéronautique française à l’export. Renommée Eurotradia International dans les années 2000, elle s’est développée dans le conseil aux entreprises, dans les secteurs de l’aéronautique et la défense, de l’énergie, des matières premières et des infrastructures.  Les fleurons de l’industrie de défense française en étaient les principaux actionnaires à l’instar d’Airbus, Total, Thalès, ou encore Safran. Son chiffre d’affaires avait perdu de la vitesse ces dernières années, notamment du fait d’évolutions réglementaires de la part de ses principaux clients. 

 

L’ADIT souhaite offrir à Euro Advocacy de nouvelles perspectives, en mettant à profit son réseau d’influence internationale qui s’étend du secteur diplomatique au secteur industriel, afin que les entreprises soient soutenues et accompagnées par l’expertise de grands cadres. Ce rachat répond à un plan de croissance ambitieux. D’après Les Echos, suite à l’acquisition de l’ADIT par Parquest Capital, l’objectif est de doubler l’excédent brut d’exploitation en 5 ans, au travers d’acquisitions dans l’intelligence économique et la diplomatie d’affaires.  

 

Pia de Bondy