Brève

La BERD approuve une nouvelle stratégie économique pour le Tadjikistan

Le 11 mars 2020 par Antoine Chedeville

L’Union européenne a récemment identifié l’Asie centrale comme une zone stratégique. De nombreux analystes considèrent que la région a trop longtemps été délaissée au profit de la Chine qui a longtemps monopolisé l’attention via son initiative Belt & Road.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) adopte une nouvelle stratégie pour le Tadjikistan, abordant des questions telles que l’environnement macroéconomique du pays, le climat des affaires difficile et la vulnérabilité au changement climatique. 

Entre 2020 et 2025, la BERD visera à améliorer les infrastructures du Tadjikistan, son flux informationnel régional et les possibilités d’emploi dans un pays dont l’âge médian est d’à peine 25 ans.

Pour ce faire, la BERD augmentera la taille et la portée de ses opérations de financement des projets d’infrastructure et d’énergie mais également de soutien des entreprises du secteur privé.  Selon le site officiel de la BERD, la banque a investi 699 millions d’euros dans 130 projets de divers secteurs de l’économie du Tadjikistan

Cependant, d’autres puissances étrangères se positionnent, notamment la Chine qui suit une stratégie de développement avec le Tadjikistan. La visite du président Chinois en juin 2019 a rappelé une volonté d’élever les relations bilatérales dans de nombreux domaines stratégiques telle que la sécurité. 

 

Antoine Chedeville