Brève

[À Lire] l’espace, nouveau front de la guerre économique ?

Le 26 octobre 2020 par Clément Lichère

A l’occasion de la publication du dernier Grand Dossier du magazine Diplomatie, Murielle Lafaye, responsable du pôle Intelligence économique au Centre National d’Études Spatiales (CNES) et cheffe de projet Observatoire d’économie spatiale, a été invitée à répondre sur le volet économique de cette « course à l’espace » à laquelle ce numéro est consacré.

La réorganisation du CNES et l’apparition de la sous-direction Compétitivité & Développement ont donné naissance en octobre 2019 à un pôle Intelligence économique et à un observatoire de l’économie spatiale. Pilotés par Murielle Lafaye, leur objectif est d’amener les acteurs nationaux du secteur spatial, institutionnels comme industriels, à travailler ensemble « afin de définir la vision la plus complète du contexte actuel et de [leur] positionnement ». Interrogée par Diplomatie, Murielle Lafaye livre son analyse des rapports de force économiques dans ce domaine.

Face au fort développement du secteur, elle explique son attrait économique par les enjeux importants qui concernent Internet et les flux de données relayés par satellites, les ressources spatiales qui pourraient rapidement faire l’objet d’un nouvel « eldorado » et les offres émergentes de tourisme spatial. Une telle croissance s’accompagne inévitablement d’une multiplication d’acteurs. Si, selon elle, les États-Unis continuent de mener la danse, il faut compter avec la montée en puissance de nombreux États, au premier rang desquels la Chine et ses investissements massifs. Cette « balkanisation du marché » s’accompagne d’une diversification des différents pans du secteur spatial.

Murielle Lafaye relève également que la croissance des entreprises privées spécialisées ne se fait pas contre les États mais plutôt en coopération comme l’illustre en France CoSpace, un espace de dialogue entre l’État, l’industrie et le CNES. Ces espaces de collaboration n’occultent pas la guerre économique sous-jacente entre les différents industriels, notamment liée aux difficultés d’intégrer le marché et aux enjeux d’achat de données (data buy). Enfin, Murielle Lafaye rappelle l’importance de soutenir l’industrie spatiale française au moment de cette crise sanitaire, afin d’en prévenir les impacts sur le long-terme.

L’entretien est à retrouver dans son intégralité dans le dernier numéro de Diplomatie « Vers une nouvelle course à l’espace ».

 

Clément Lichère

Partenaires