Brève

Accord proche pour la cession au rabais de Photonis à l’américain Teledyne

Le 3 novembre 2020 par Nathan Crouzevialle & Thibault Menut
Crédits : Photonis ©

Après de multiples rebondissements, l’américain Teledyne annonce un accord proche pour le rachat de Photonis, industriel de défense spécialisé dans les équipements de vision nocturne. Ce rachat inquiète la classe politique, qui craint une perte de souveraineté de la France. Des parlementaires, principalement issus des Républicains, invitent l’Etat à prendre le contrôle de Photonis par une participation financière de 425 millions d’euros.

Nouveau rebondissement pour la vente de Photonis. Fin septembre, on apprenait que le groupe américain Teledyne abandonnait son projet de rachat de l’entreprise Photonis, leader mondial dans la vision nocturne et fournisseur de l’armée française et des forces spéciales. En cause, les garde-fous voulus par le gouvernement français qui empêcheraient la vente. Bercy avait imposé une participation minoritaire de 10% dans Photonis de Bpifrance et des droits de veto concernant les opérations et la gestion des entreprises européennes de Photonis en France et aux Pays-Bas.

Dans une conférence de presse le 21 octobre, le PDG du groupe californien Robert Mehrabian a annoncé la relance des négociations avec l’actionnaire Ardian, seulement un mois après le retrait de leur première offre. Ce dernier a décidé un rabais de 15% sur le prix de vente de Teledyne en raison des interférences du gouvernement français. Le président exécutif de Teledyne estime que les négociations sont très avancées avec le fonds d’investissement français. Ceci s’explique par la baisse du prix de la cession. Originellement évalué à 500 millions d’euros, le montant négocié se situe désormais aux alentours de 425 millions d’euros. Ce rachat serait facilité du fait que Thales ou Safran ne se sont pas positionnés sur la vente, malgré la volonté de la Direction Générale de l’Armement.

 

Nathan Crouzevialle & Thibault Menut

Partenaires