Brève

Le Havre futur siège d’HAROPA : début d’une reconquête maritime ?

Le 16 novembre 2020 par Paco Martin

Après des années d’attentes, le Havre est finalement désigné pour être la ville accueillant, le 1er juillet 2021, le siège d’HAROPA. Un établissement ayant pour objectif de réunir les ports du Havre, Rouen et Paris sous la présidence de Stéphane Raison.

Une affaire qui traînait depuis le regroupement des trois ports au sein d’un groupe d’intérêt économique (GIE) en 2012. Il a fallu quasiment une décennie pour que les choses avancent dans ce projet de fusion. La nécessité d’intensifier le développement un réseau autour de la Seine se fait de plus en plus pressant, nos hinterlands étant de plus en plus sous influence de ports étrangers.

Le choix de Stéphane Raison, ancien directeur du Grand Maritime de Dunkerque, est-il un indice de plus du retour de l’État dans le domaine maritime ? Une décision qui intervient à la suite du retour du ministère à la mer, disparu depuis plus de 20 ans, et du dépôt d’une proposition de loi, relative à la gouvernance et à la performance des grands ports maritimes, le 24 septembre 2020.

Cette nomination concorde avec le début des travaux du canal Seine-Nord-Escaut, devant relier l’Escaut à la Seine. Le sénateur Michel Vaspart, habitué des questions liées au domaine portuaire, signale dans son rapport du 1er juillet 2020 que ce canal pourrait présenter un risque de court-circuitage de l’axe Seine au profit d’un axe Paris-Anvers. Un élément alimentant la concurrence entre nos ports, et présentant le danger de voir les parts de marché des ports du Benelux gagner du terrain. Stéphane Raison du fait de son ancien poste semble être le candidat idéal pour répondre à ces nouveaux enjeux. Cette nomination signe-t-elle un début de concorde entre nos ports et le retour de « l’État stratège » ?

 

Paco Martin

Partenaires