Brève

Bordeaux Métropole appose son veto au rachat du site de Ford par Amazon

Le 17 février 2021 par Jehanne Duplaa

En fermant ses portes le 1er octobre 2019, Ford laisse 80 hectares de terrains vacants à Blanquefort, aujourd’hui très prisés, et tout particulièrement par le géant américain de l’e-commerce : Amazon. Toutefois, la transaction est fortement compromise par le véto qu’y appose la métropole de Bordeaux, pour des raisons essentiellement liées à la recherche d’un bénéfice économique optimal pour la ville, suite au départ du géant de l’industrie automobile.

Dans le processus de rachat, entre Ford et Amazon, la Métropole de Bordeaux joue un rôle non négligeable. La firme de Jeff Bezos a rencontré Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, justifiant du caractère stratégique de ce projet d’implantation. En effet, le site de Blanquefort servirait de relai dans un désert commercial qui se trouve à ce jour entre Nantes et Toulouse. Par ailleurs, Amazon s’est vu attribuer en 2020 la certification « Top Employer », qui évalue les pratiques et processus internes de grands groupes, dont le géant américain fait partie. 

De son côté, la ville de Bordeaux fonde son refus catégorique essentiellement sur des raisons économiques. Véronique Ferreira, maire de Blanquefort souligne le contraste entre le coût industriel de la fermeture de Ford et le gain économique que représenterait l’installation d’Amazon sur ce même site. : « Amazon, de son côté, nous propose un très grand bâtiment, avec très peu d’emplois à l’intérieur, peu qualifiés et peu payés, et avec un certain nombre d’allers-retours de camions sur un espace qui n’est pas prêt à les recevoir ». Cette position catégorique s’interpose entre créancier et débiteur, déclenchant un véritable bras de fer public-privé. En effet, Blanquefort entend jouir de son droit de préemption afin d‘empêcher toute transaction entre les géants de l’automobile et de l’e-commerce.

Toutefois, cette opposition se fait très en amont d’une potentielle vente du site, puisque ce dernier n’est à ce jour pas encore désaffecté et sa dépollution par Ford ne sera pas achevée avant 2025.

 

Jehanne Duplaa

 

 

Pour aller plus loin :