Brève

Le groupe SNCF annonce une perte de 3 milliards d’euros pour 2020

Le 26 février 2021 par Carla Lepers

Sous l’effet de la crise sanitaire et des restrictions de déplacement touchant le pays depuis le début de la pandémie, le groupe français a annoncé avoir perdu 3 milliards d’euros. Une perte cependant “limitée et moins massive que prévu” selon Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF. Cette donnée devrait permettre aux partisans de la réforme du groupe de se faire entendre et de gagner en influence.

La pandémie aura eu raison de tous les secteurs et en particulier du chiffre d’affaires du groupe ferroviaire SNCF qui a enregistré une perte notable de 3 milliards d’euros en 2020,  “pour un chiffre d’affaires consolidé en recul de 14,2%”. Bien que le plan d'action économique, estimé à 2,5 milliards d'euros permet de limiter la casse, la chute est notable et s’ajoute aux 801 millions d’euros perdus déjà l’année précédente, en 2019, où les grèves nationales avaient paralysé le pays. La perte totale pour l’instant s’élève à “6,8 milliards d’euros dont 4,4 milliards rien que sur l’activité TGV”, ce dernier étant l’offre sur laquelle le groupe en temps normal tire ses principaux bénéfices. En effet, une baisse de 48% du trafic a été enregistrée, et les petits prix proposés par la SNCF sur les 3500 voyages par jour, au lieu des 15 000, n’a fait que reculer le chiffre d’affaires. Interrogé par l’AFP, le directeur financier de la SNCF, Laurent Trevisani a expliqué que la marge opérationnelle était restée positive “grâce à un programme de réduction des charges; nous avons peigné l’ensemble de nos dépenses et cherché à optimiser l’utilisation de notre cash”.

La crise sanitaire, qui devrait être maîtrisée d’ici l'automne 2021 pourrait permettre à la SNCF de rebondir. La perte de chiffre d’affaires devrait quant à elle accélérer la transformation du groupe et servir de moyen d’influence pour les partisans de la privatisation du secteur et de la SNCF. 

 

Carla Lepers

 

Pour aller plus loin: