Brève

Florence Parly, ministre des Armées, déplore la dépendance à la Chine

Le 19 mars 2021 par Pierre-Guive Yazdani

Le 17 mars au cours d’une audition au Sénat, la ministre des armées, Florence Parly, a déploré la dépendance de l’industrie française de l’armement aux importations, notamment chinoise. Ce constat est inquiétant dans la mesure où la Chine et L’Union Européenne semblent prêtes à passer une étape dans la guerre économique qui les oppose.

Selon la ministre des Armées, les importations provenant de Chine ont augmenté de 4,5% par rapport à 2019, “notamment dans les domaines médicaux et électroniques”. C’est pour Florence Parly, révélateur de la dépendance de l’industrie française aux importations en provenance de l’Empire du Milieu qui inquiète l'administration pour des raisons de souveraineté. Au niveau de l’industrie de la Défense, elle souligne la dépendance en minerais critiques et en terres rares indispensables à la fabrication de Rafales, drones en passant par “les équipements de télécommunications et les batteries mobiles de nos soldats”. Afin de déterminer les défaillances critiques, la Direction Générale de l’Armement ainsi que l’Agence Européenne de la Défense, sont chargées d’effectuer des cartographies.

 

Or l’Union Européenne (UE) s'apprêterait à infliger des sanctions à la Chine dans le cadre du traitement des Ouïghours par Pékin. La Chine a déjà réagi en prévenant qu’en cas de sanctions elle ne reculerait pas. La guerre économique entre l’UE et la Chine pourrait donc prendre un tournant radical.

Pierre-Guive Yazdani

 

Pour aller plus loin: