Brève

Entreprise 2.0 et ROI : le plus intéressant n'est pas ce qui se mesure facilement

Le 15 novembre 2011 par Portail de l'IE
Le calcul du ROI 2.0 et notamment des outils web et veille utilisés dans l'intelligence économique est un véritable enjeu pour la finance d'entreprise et l'élaboration d'un modèle commercial. Le sujet souvent évoqué lors des derniers salons (Documation, MIS) sur les web-technologies nous est présenté par le site collaboratif-infos.com.

Le quatrième opus des livres blancs consacrés à l'entreprise 2.0 de Conseils Atelya, filiale québécoise du cabinet Voirin Consultants, est consacré au retour sur investissement (ROI). En une trentaine de pages, les deux auteurs font le tour d'un sujet maintes fois abordé, mais qui continue à faire débat.

« La mesure d'un ROI n'a rien d'impossible, elle est toutefois difficile à mener », rappelle Luc Lespérance, consultant chez Conseils Atelya. Il distingue deux grands types de bénéfices : ceux liés à l'amélioration des processus existants et ceux, plus intangibles, qui se révèlent sur le long terme et pour lesquels les métriques traditionnelles sont généralement inadaptées.
Des gains de productivité qui peuvent être mesurés

Les premiers bénéfices, les plus évidents, sont liés à la réduction du nombre de courriers électroniques, des coûts téléphoniques et de voyage, à l'amélioration de la productivité individuelle... L'éditeur blueKiwi a même conçu une calculette pour quantifier les gains qu'apportent un réseau social d'entreprise (Les 12 travaux de blueKiwi pour mesurer les gains de productivité d'un réseau social).

Lire la suite de l'article sur www.collaboratif-info.fr

Partenaires