Afrique


La Libye : typologie d’une guerre d’influence russo-turque
3 mars 2021

La Libye, en proie à une guerre civile depuis près d’une décennie, est devenue un terrain d’opposition entre les puissances internationales. La Turquie y mène ainsi une guerre d’influence contre la Russie, attisant les hostilités dans la région. Les deux puissances utilisent des biais stratégiques différents et symptomatiques des guerres d’influence. Si la Turquie cherche à retrouver sa puissance impériale, la Russie, elle, convoite les richesses de la région.

Le pari fragile de la coopération interrégionale pour lutter contre la piraterie dans le golfe de Guinée
26 février 2021

Le golfe de Guinée est un espace clé pour le commerce international et le pétrole mondial. Toutefois, il constitue également l’un des principaux épicentres mondiaux de la piraterie maritime. 34 incidents ont été enregistrés durant le premier trimestre 2020 et 111 actes de piraterie ou de brigandage ont été relevés dans la région en 2019. Pour y diminuer l’insécurité, une alliance régionale a été créée à travers le processus de Yaoundé (2013), puis la Charte de Lomé (2016). Cette alliance ne semble cependant pas encore capable de faire preuve d’une réelle efficacité opérationnelle.

L’intelligence économique comme dernière chance pour l’industrie algérienne ?
23 février 2021

L’ancien directeur général de l'intelligence économique-études et prospective en Algérie Mohamed Bacha a pris la fonction de ministre de l’Industrie ce lundi 23 février. Il aura pour mission de sauver le monde industriel algérien qui ne cesse de s’enliser.

Le financement de la Tech Africaine : Un échec français ?
10 février 2021

A l’heure où la technologie transforme les économies du continent africain, les puissances étrangères telles que la Chine ou les Etats-Unis s’incorporent dans ce changement de paradigme et prennent position idéologiquement et matériellement. Face à ces offensives, la France présente des failles que ces puissances n’hésitent pas à exploiter.

La guerre autour de l’huile de palme : jeux de puissances et d’influences
5 février 2021

La culture, la production et la vente des produits à base de l’huile de palme renvoient en Occident à la déforestation des forêts tropicales. Cette image n’est pas le fruit du hasard, mais plutôt les conséquences d’une campagne de lobbying ayant conduit à cette assimilation dans l’esprit des consommateurs occidentaux. Au-delà de la guerre informationnelle qui se déroule en Europe, les entreprises asiatiques se sont tournées depuis quelques années vers l’Afrique

[JdR] A l’abordage du transport maritime : quand la piraterie profite aux assureurs
4 février 2021

L’océan Indien est un espace maritime essentiel pour le commerce international mais régulièrement perturbé par la piraterie somalienne. Ce risque, qui pèse sur les compagnies maritimes, fait face à un risque assurantiel important dû à une augmentation du prix. Un accroissement qui profite finalement aux assurances.

Côte d’Ivoire et Ghana, vers un OPEP du cacao ?
2 février 2021

Il y a 3 ans, les 2 pays s’opposaient sur le tracé de leur frontière maritime, le conflit avait alors été réglé devant le Tribunal International du Droit de la Mer (TIDM) à l’avantage du Ghana. Aujourd’hui, le temps est à l’alliance dans un projet amenant à une entente, sur le modèle des pays exportateurs de pétrole, transposé au marché du cacao.

Opérations extérieures, la guerre d'influence entre l'Armée française et ses opposants
18 janvier 2021

En 2013, cinq pays de la bande sahélo-saharienne se sont unis à la France afin de contenir l'expansion terroriste sur leur territoire. La mission engagée vise à abaisser la menace à la portée des états alliés et de reconstruire un possible avenir. Cependant, au-delà de conflits armés relevant de la guerre au sens primitif du terme, cette coopération interétatique soulève des enjeux de légitimité, d’influence et d’intelligence culturelle et territoriale.

Le fonds souverain angolais FSDEA investit dans le développement de ses minerais de terres rares
22 octobre 2020

Récemment monté au capital d’une société australienne d’extraction de terres rares, le fonds souverain angolais, tout en manifestant une tendance à sécuriser son approvisionnement, se positionne en amont de la chaîne de valeur de l’éolien et des batteries, deux secteurs en croissance et grands consommateurs de terres rares, susceptibles de provoquer une flambée de la demande et une hausse des prix.

Danone face aux cas de larves trouvées dans le lait infantile Gallia : enseignements sur une gestion de communication de crise
21 septembre 2020

Dans une étude publiée par des étudiants en biomarketing de l’Université Saint Joseph au Liban, le groupe agroalimentaire Danone a vu sa stratégie de gestion de communication de crise décryptée au fur et à mesure que des cas de présence de larves dans ses laits infantiles Gallia se sont multipliés ces derniers mois.

Djibouti officialise la création de son fonds souverain
17 juillet 2020

Emplacement stratégique pour les flux maritimes sortant de la mer Rouge et point d’étape des nouvelles routes de la soie, Djibouti souhaite pérenniser les ressources financières issues de sa situation géographique et de son complexe portuaire, par la création d’un fonds souverain.

Sûreté des camps de migrants : un enjeu humanitaire devenu un enjeu d’intelligence économique
11 juin 2020

Nécessaire au milieu depuis la moitié du XIXieme siècle, la sûreté des biens et des personnes lors de missions humanitaires a évolué. L’enjeu sécuritaire permet de stabiliser ce qui est devenu un marché lucratif pour les entreprises privées.

Financement de la LGV Marrakech-Agadir : guerre d’influence entre la France et la Chine
25 mars 2020

Le Président Emmanuel Macron devait se rendre au Maroc en mars pour une visite officielle, et ce avant que la crise sanitaire liée au Coronavirus ne s'installe. Ce déplacement, qui devrait être reporté, pourrait apporter un éclairage sur le pays qui portera le financement principal de la future ligne de train à grande vitesse (LGV) Marrakech-Agadir, projet pour lequel la France et la Chine tentent de se positionner depuis mi-novembre.

L’Afrique au cœur de la stratégie chinoise de prédation de la donnée
10 mars 2020

Le 31 mai 2019 un protocole d’accord a été signé à Addis-Abeba, siège de l’Union africaine, entre Philippe Wang, vice-président de Huawei région Afrique du Nord, et Thomas Kwesi vice-président de la Commission d’Union africaine Quartey. Par ce biais, les gouvernements africains cherchent à réduire la fracture numérique. En effet, le nouvel accord, qui renforce leur partenariat en matière de TIC initié en 2015, prévoit l’installation du haut débit, l’internet des objets (IoT), la 5G, et l’intelligence artificielle (IA). Huawei, leader sur le marché se saisit de ce manque à gagner et conforte ainsi sa position de leader sur le continent africain mais également à l’échelle internationale.

La professionnalisation de la gestion de la sûreté des humanitaires en zone d’intervention
6 mars 2020

Les associations humanitaires sont devenues des acteurs incontournables des différents conflits majeurs à travers le monde. Souvent en première ligne, les organisations humanitaires peuvent compter sur un important réseau informationnel leur permettant d’agir dans leurs différentes zones d’interventions en maximisant leur sécurité. C’est au tournant des années 90 que la dimension sécurité/sûreté s’est professionnalisée dans le milieu humanitaire à la suite de pertes humaines significatives et à la multiplication de conflits en pays à risque.

La diplomatie chinoise des infrastructures, quand les prêts deviennent un fardeau pour le Kenya
28 février 2020

Inaugurée en 2017 par le président kenyan, Uhuru Kenyatta, la ligne ferroviaire à écartement standard Mombassa-Nairobi (Standard Gauge Railway-SGR) devait permettre à l’économie kényane, première de la région, de franchir un palier. Il était question de remplacer le « Lunatic express », construit à l’époque coloniale et de se doter d’infrastructures modernes nécessaires au développement économique. Cependant, deux années plus tard, le SGR, financé dans sa quasi-totalité par des prêts chinois, fait les frais de nombreuses critiques. Ces dernières, questionnent à la fois les motivations chinoises derrières toutes ces largesses financières, ainsi que le recours systématique à l’endettement étranger comme seul financement du développement dans de nombreux pays africains.

Ethiopian Airlines, une arme au service du développement de l’Éthiopie
14 février 2020

Avec une population de plus de 109 millions d’habitants et un PIB 84,356 milliards de dollars, l’Éthiopie utilise sa compagnie nationale classée meilleure compagnie africaine, meilleure Business Class et Economy Class d’Afrique selon le classement Skytrax, comme un outil de développement au service de sa croissance.

Rapports de force commerciaux : un nouveau souffle pour la résolution des différends à l’OMC
31 janvier 2020

L’Union européenne, la Chine, le Brésil, et 14 autres entités étatiques se sont données pour mission de reproduire l’organe d’appel de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), bloqué temporairement par l’administration Trump. Les États membres, privés de mécanismes de résolution des conflits, sont contraints de pallier par eux-mêmes au vide législatif. À l’ère où les guerres commerciales sont parties intégrantes du système géoéconomique mondial, il est vital pour ces derniers de développer des structures permettant de contrôler leurs rapports de force commerciaux.

Jeu à somme nulle sur le Nil : quand l’Éthiopie met un terme à l’hydro-hégémonie égyptienne
13 janvier 2020

Lancée en 2011, la construction du grand barrage éthiopien de la Renaissance (GERD – grand ethiopian renaissance dam) redistribue les cartes dans cette région du monde où l’eau est une ressource éminemment stratégique. Ayant bénéficié pendant de nombreuses années d’une quasi-exclusivité de l’exploitation du Nil, l’Égypte est attaquée dans ses prérogatives. Les ambitions économiques et les appétits de puissance pleinement assumés de l’Éthiopie viennent bouleverser les rapports de force géopolitiques et stratégiques établis dans la région.

Franc CFA : les dessous d’un débat controversé
18 décembre 2019

Les dirigeants des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) ont collectivement annoncé le 22 novembre leur volonté de réformer le franc CFA au cours d’un Sommet extraordinaire tenu à Yaoundé, au Cameroun. Il s’agit d’une première pour les membres de cette organisation internationale habituellement discrets sur la question. Le sommet de Sotchi organisé en octobre par la Russie, suivi de l’expulsion de Côte d’Ivoire de l’opposante Nathalie Yamb révèlent les contours politiques d’un débat économique controversé.