Énergie et matières premières


« Les Mondes Polaires » de Mika Mered
28 juillet 2020

Publié fin 2019 ce livre retrace de façon synthétique l’ensemble des éléments constitutifs de ce que sont les mondes polaires et leurs enjeux actuels. Il reçoit le Prix 2020 du Livre Géopolitique des Prépas ainsi que le Prix de l’Essai Géopolitique de l’ILERI 2020.

Le projet Remora, une solution prometteuse dans le stockage des énergies intermittentes ?
23 juillet 2020

Initié par Segula Technologies il y a cinq ans, le projet Remora vient de voir les premiers tests de son prototype ODySea validés, ouvrant la voie pour rendre viable le stockage des énergies renouvelables (notamment en milieu marin) et accélérer le développement des énergies marines renouvelables (EMR).

La construction d’une politique de sécurité alimentaire comme levier de puissance en Russie (partie 2/2)
22 juillet 2020

Alors que la stratégie des autorités russes sur la souveraineté alimentaire mise en place dans les années 2010 porte aujourd’hui ses fruits, le Portail de l’IE s’interroge sur la construction d’une politique de sécurité alimentaire comme levier de puissance en Russie. Caroline Dufy, maitre de conférences, responsable du Master Sciences Po Bordeaux-Université de l'Amitié des Peuples de Moscou (ERSEG), chercheur et responsable de l’axe international au Centre de recherche de Bordeaux Émile Durkheim, a soutenu cette année son habilitation à diriger des recherches sur le thème suivant : « Marchés des céréales et interventions étatiques : le blé dans la Russie des années 2000-2018 » et nous éclaire sur le sujet.

La construction d’une politique de sécurité alimentaire comme levier de puissance en Russie (partie 1/2)
20 juillet 2020

Alors que la stratégie des autorités russes sur la souveraineté alimentaire mise en place dans les années 2010 porte aujourd’hui ses fruits, le Portail de l’IE s’interroge sur la construction d’une politique de sécurité alimentaire comme levier de puissance en Russie. Caroline Dufy, maitre de conférences, responsable du Master Sciences Po Bordeaux-Université de l'Amitié des Peuples de Moscou (ERSEG), chercheur et responsable de l’axe international au Centre de recherche de Bordeaux Émile Durkheim, a soutenu cette année son habilitation à diriger des recherches sur le thème suivant : « Marchés des céréales et interventions étatiques : le blé dans la Russie des années 2000-2018 » et nous éclaire sur le sujet.

Djibouti officialise la création de son fonds souverain
17 juillet 2020

Emplacement stratégique pour les flux maritimes sortant de la mer Rouge et point d’étape des nouvelles routes de la soie, Djibouti souhaite pérenniser les ressources financières issues de sa situation géographique et de son complexe portuaire, par la création d’un fonds souverain.

La Chine élargit le nombre de ses secteurs d’activité éligibles aux investissements étrangers
16 juillet 2020

Le ministère du commerce chinois et la commission nationale du développement et de la réforme ont publié le 23 juin une nouvelle ‘’liste négative’’ allégée des secteurs soumis à des restrictions ou interdictions d’investissements étrangers. Cet assouplissement intervient à rebours de la tendance de fond constatée dans la sphère occidentale, qui tend à renforcer le contrôle sur ces investissements.

Le groupe familial Eramet se séparerait d’Aubert & Duval ?
24 juin 2020

Si le groupe minier français confirme « tout envisager » pour Aubert&Duval c’est bien un morceau du patrimoine de la famille Duval, principal actionnaire du géant de la mine qui quitte le navire. Stratégique pour la défense et l’aéronautique Aubert&Duval intéresse notamment Safran.

Le territoire français s’agrandit
22 juin 2020

Le 11 juin 2020 l’ONU autorise la France à agrandir son territoire maritime dans l’océan indien. Le pays s’augmente de 151 323 km². Cette nouvelle conforte la position française comme le deuxième acteur mondial en termes d’implantation maritime après les USA.

[JdR] Panorama des conflits dans le monde : quels risques géopolitiques futurs ?
18 juin 2020

L’année 2019 a été une année charnière dans les conflits internationaux : influence grandissante des cartels au Mexique, mouvements contestataires au Chili, au Liban à Hong Kong et en Irak, insurrections en Somalie et en Afghanistan et dégradations des conditions de sécurité sur la bande sahélo-sahélienne. Ces conflits pourraient être accentués par la pandémie du Covid-19, où l’on pourrait observer une rupture d’approvisionnement de l’aide humanitaire, une limite des opérations de maintien de la paix, une influence grandissante des groupes terroristes et un développement de l’économie parallèle.

Optimisation de la chaine de valeur agroalimentaire par l’Intelligence Economique
10 juin 2020

Lorsque l’on rapproche la Cartographie des métiers de l’Intelligence Economique d’une part, et les filières agricoles et agroalimentaires d’autre part, on mesure combien les métiers de l’IE seront indispensables à l’optimisation de la rentabilité et l’efficacité du secteur.

En temps de crise, l’Europe utilise le dispositif Instex pour livrer du matériel médical à l’Iran
8 mai 2020

Fortement impactés dans leurs échanges commerciaux par le retrait des Etas-Unis de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, l’Union Européenne et l’Iran ont créé Instex, un mécanisme de compensation devant permettre de commercer sans l’utilisation du dollar. Malgré ses limites, ce dispositif a été utilisé pour la première fois à l’occasion de la livraison de matériel médical de l’UE à son partenaire persan, affirmant sa légitimité comme outil d’influence.

[Tribune] Ce que le COVID-19 nous apprend sur les évolutions futures de la chaîne alimentaire
29 avril 2020

Autant le dire tout de suite, la chaîne alimentaire tient et tiendra. Elle est ébranlée. Mais elle l’est avant tout par les perturbations logistiques et donc d’approvisionnements, les comportements erratiques et compulsifs des consommateurs, les transferts momentanés de la consommation hors foyers vers la consommation domestique, les aléas de changements de comportements des consommateurs, et par ricochet des distributeurs, qui délaissent certains produits frais, faute de faire leurs courses aussi régulièrement qu’auparavant, ou certains produits de luxe…

Les acteurs de la blockchain structurent leur écosystème et intègrent l’intelligence économique à leurs ambitions
22 avril 2020

À la suite d’une mission d’information parlementaire et d’une task force sur la blockchain, ses acteurs ont décidé de renforcer l’organisation de leur filière en créant la Fédération Française des Professionnels de la Blockchain (FFPB), et y incluant un comité stratégique ‘’Business et intelligence économique’’. Le nouvel ensemble a vocation à peser sur le développement de son environnement réglementaire à l’heure où la concurrence internationale dans ce domaine accélère et s’intensifie.

Le “retour” de la Russie en Afrique
14 avril 2020

Anciens satellites du bloc soviétique, alliés vénézuéliens ou iraniens, partenaires commerciaux chinois ou indiens… La Russie n’a de cesse d’affirmer son retour sur le devant de la scène internationale. Redevenue un acteur incontournable sous l’impulsion du Président Vladimir Poutine, elle a aussi pu prouver qu’elle était à nouveau capable de projeter ses forces lorsqu’elle est intervenue au profit de son allié syrien dès 2015. Aujourd’hui solidement implantée au Moyen-Orient, la Fédération de Russie entend profiter de ce succès géostratégique. Il est un autre terrain sur lequel la Russie entend faire son retour, celui de l’Afrique.

La Caisse des Dépôts et Consignations va financer l’ « indépendance nationale »
9 avril 2020

"Il faut qu'on réfléchisse à notre organisation industrielle et publique en termes d'indépendance nationale et de gestion des grands risques", a affirmé Eric Lombard lors de la présentation des résultats de la CdC.

Consommateurs chinois, le nouveau pivot de la croissance mondiale ?
1 avril 2020

Alicia Garcia Herrero, cheffe économiste Asie-Pacifique chez Natixis, Agatha Kratz, directrice associée à Rhodium Goup, André Chieng, vice-président du Comité France-Chine et président d’Asiatique européenne de commerce et Julie Wernau, correspondante au Wall Street Journal à Pékin discutent de l’évolution des besoins et des comportements des consommateurs chinois ces dernières années lors du 24ème colloque Risques de Coface.

Coface : rétrospectives et prédictions de l’économie mondiale
30 mars 2020

Le 4 février 2020, le Portail de l’Intelligence était invité au Carrousel du Louvre pour la 24ème édition du colloque annuel de Coface, où se discutaient l’évolution de l’économie mondiale et des prédictions pour les années à venir. Chaque année, le groupe, spécialisé dans le risque pays, rassemble les savoirs et les regards d’experts français et internationaux issus de tous les milieux : monde de l’entreprise, politique, finance ou encore chercheurs en économie. Cette publication, divisée en quatre parties, retrace les évènements marquants de la journée. En termes d’introduction, cette première partie traite des tendances économiques globales et des risques liés.

Le coronavirus (Covid-19) peut-il initier le renforcement de la souveraineté française en matière de santé ?
26 mars 2020

La République Populaire de Chine fait face aujourd’hui à deux épidémies simultanées pour lesquelles elle représente le foyer principal : le Covid-19 et la peste porcine. Cette dernière est inoffensive pour les humains mais n’est pas sans conséquences pour le secteur de la santé.

Conséquence du coronavirus : l’ébranlement de l’alliance pétrolière arabo-russe redéfinit les équilibres stratégiques des puissances énergétiques
24 mars 2020

Effet indirect du coronavirus, la baisse de la demande mondiale en pétrole a conduit l’Arabie saoudite à proposer une nouvelle réduction de la production aux membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et à ses associés. Toutefois devant le refus de la Russie, la volte-face de la stratégie saoudienne, désormais axée sur les volumes, a redéfini les équilibres des puissances énergétiques au risque d’une guerre des parts de marchés semblable à celle de 2014, impactant fortement les marchés financiers spécialisés et nombre de secteurs dépendant de l’or noir pour leurs activités.

L’usine d’Hayange, symbole d’une réindustrialisation française tiraillée
17 mars 2020

Le sidérurgiste anglais, British Steel, placé sous administration judiciaire en mai dernier, négocie son rachat. Trois sites sont concernés : au nord de l’Angleterre, aux Pays-Bas et en Moselle. Alors que le chinois Jing Ye est sur le point de signer la reprise, Bercy juge cette acquisition contraire aux intérêts de l’Hexagone.

Événements


Plus d'événements

Partenaires