Énergie et matières premières


En temps de crise, l’Europe utilise le dispositif Instex pour livrer du matériel médical à l’Iran
8 mai 2020

Fortement impactés dans leurs échanges commerciaux par le retrait des Etas-Unis de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, l’Union Européenne et l’Iran ont créé Instex, un mécanisme de compensation devant permettre de commercer sans l’utilisation du dollar. Malgré ses limites, ce dispositif a été utilisé pour la première fois à l’occasion de la livraison de matériel médical de l’UE à son partenaire persan, affirmant sa légitimité comme outil d’influence.

[Tribune] Ce que le COVID-19 nous apprend sur les évolutions futures de la chaîne alimentaire
29 avril 2020

Autant le dire tout de suite, la chaîne alimentaire tient et tiendra. Elle est ébranlée. Mais elle l’est avant tout par les perturbations logistiques et donc d’approvisionnements, les comportements erratiques et compulsifs des consommateurs, les transferts momentanés de la consommation hors foyers vers la consommation domestique, les aléas de changements de comportements des consommateurs, et par ricochet des distributeurs, qui délaissent certains produits frais, faute de faire leurs courses aussi régulièrement qu’auparavant, ou certains produits de luxe…

Les acteurs de la blockchain structurent leur écosystème et intègrent l’intelligence économique à leurs ambitions
22 avril 2020

À la suite d’une mission d’information parlementaire et d’une task force sur la blockchain, ses acteurs ont décidé de renforcer l’organisation de leur filière en créant la Fédération Française des Professionnels de la Blockchain (FFPB), et y incluant un comité stratégique ‘’Business et intelligence économique’’. Le nouvel ensemble a vocation à peser sur le développement de son environnement réglementaire à l’heure où la concurrence internationale dans ce domaine accélère et s’intensifie.

Le “retour” de la Russie en Afrique
14 avril 2020

Anciens satellites du bloc soviétique, alliés vénézuéliens ou iraniens, partenaires commerciaux chinois ou indiens… La Russie n’a de cesse d’affirmer son retour sur le devant de la scène internationale. Redevenue un acteur incontournable sous l’impulsion du Président Vladimir Poutine, elle a aussi pu prouver qu’elle était à nouveau capable de projeter ses forces lorsqu’elle est intervenue au profit de son allié syrien dès 2015. Aujourd’hui solidement implantée au Moyen-Orient, la Fédération de Russie entend profiter de ce succès géostratégique. Il est un autre terrain sur lequel la Russie entend faire son retour, celui de l’Afrique.

La Caisse des Dépôts et Consignations va financer l’ « indépendance nationale »
9 avril 2020

"Il faut qu'on réfléchisse à notre organisation industrielle et publique en termes d'indépendance nationale et de gestion des grands risques", a affirmé Eric Lombard lors de la présentation des résultats de la CdC.

Consommateurs chinois, le nouveau pivot de la croissance mondiale ?
1 avril 2020

Alicia Garcia Herrero, cheffe économiste Asie-Pacifique chez Natixis, Agatha Kratz, directrice associée à Rhodium Goup, André Chieng, vice-président du Comité France-Chine et président d’Asiatique européenne de commerce et Julie Wernau, correspondante au Wall Street Journal à Pékin discutent de l’évolution des besoins et des comportements des consommateurs chinois ces dernières années lors du 24ème colloque Risques de Coface.

Coface : rétrospectives et prédictions de l’économie mondiale
30 mars 2020

Le 4 février 2020, le Portail de l’Intelligence était invité au Carrousel du Louvre pour la 24ème édition du colloque annuel de Coface, où se discutaient l’évolution de l’économie mondiale et des prédictions pour les années à venir. Chaque année, le groupe, spécialisé dans le risque pays, rassemble les savoirs et les regards d’experts français et internationaux issus de tous les milieux : monde de l’entreprise, politique, finance ou encore chercheurs en économie. Cette publication, divisée en quatre parties, retrace les évènements marquants de la journée. En termes d’introduction, cette première partie traite des tendances économiques globales et des risques liés.

Le coronavirus (Covid-19) peut-il initier le renforcement de la souveraineté française en matière de santé ?
26 mars 2020

La République Populaire de Chine fait face aujourd’hui à deux épidémies simultanées pour lesquelles elle représente le foyer principal : le Covid-19 et la peste porcine. Cette dernière est inoffensive pour les humains mais n’est pas sans conséquences pour le secteur de la santé.

Conséquence du coronavirus : l’ébranlement de l’alliance pétrolière arabo-russe redéfinit les équilibres stratégiques des puissances énergétiques
24 mars 2020

Effet indirect du coronavirus, la baisse de la demande mondiale en pétrole a conduit l’Arabie saoudite à proposer une nouvelle réduction de la production aux membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et à ses associés. Toutefois devant le refus de la Russie, la volte-face de la stratégie saoudienne, désormais axée sur les volumes, a redéfini les équilibres des puissances énergétiques au risque d’une guerre des parts de marchés semblable à celle de 2014, impactant fortement les marchés financiers spécialisés et nombre de secteurs dépendant de l’or noir pour leurs activités.

L’usine d’Hayange, symbole d’une réindustrialisation française tiraillée
17 mars 2020

Le sidérurgiste anglais, British Steel, placé sous administration judiciaire en mai dernier, négocie son rachat. Trois sites sont concernés : au nord de l’Angleterre, aux Pays-Bas et en Moselle. Alors que le chinois Jing Ye est sur le point de signer la reprise, Bercy juge cette acquisition contraire aux intérêts de l’Hexagone.

[JdR] Quels risques pour une économie mondiale marquée par la récession? (Partie 2/2)
13 mars 2020

Suite et fin du [JdR] du 12 mars 2020. Alors que les bourses mondiales s'effondrent avec ce que l'OMS appelle désormais la pandémie du Covid-19, l'année 2020 semble mal engagée pour l'économie. A cela s'ajoutent un Brexit toujours pas formalisé, une guerre commerciale USA-Chine toujours plus virulente, etc.

Le groupe parapétrolier franco-américain TechnipFMC confirme son projet de scission
13 mars 2020

Le groupe TehnipFMC, fruit de la fusion de l’entreprise d’ingénierie pétrolière française Technip et de l’entreprise de l’industrie chimique américaine FMC Corporation en janvier 2017, a décidé de se scinder en deux entités indépendantes. Le projet de scission, annoncé en août 2019, devrait se finaliser au deuxième trimestre 2020. L’entreprise franco-américaine a publié le 26 février 2020, les résultats du groupe pour l’année 2019. Il a annoncé une perte d’un peu plus de 2,414 millions de dollars.

[JdR] Quels risques pour une économie mondiale marquée par la récession? (Partie 1/2)
12 mars 2020

Après avoir analysé les principaux risques géopolitiques et commerciaux dans notre dernière publication, l’analyse de cette semaine portera sur les risques financiers et budgétaires quant à leur impact sur les États et les entreprises.

NASA-Coronavirus : Les images montrent une diminution drastique de la pollution en Chine
11 mars 2020

Des images satellites publiées par la NASA et l’Agence spatiale européenne révèlent que la pollution de l’air en Chine a diminué drastiquement depuis le début de l’épidémie du coronavirus.

La BERD approuve une nouvelle stratégie économique pour le Tadjikistan
11 mars 2020

L’Union européenne a récemment identifié l’Asie centrale comme une zone stratégique. De nombreux analystes considèrent que la région a trop longtemps été délaissée au profit de la Chine qui a longtemps monopolisé l’attention via son initiative Belt & Road.

Les relations commerciales entre l’Union européenne et le Vietnam prennent de la hauteur grâce à un nouvel accord de libre-échange
7 mars 2020

L’accord de libre-échange UE-Vietnam a été ratifié par la Commission du commerce international du Parlement européen (INTA) le 12 février 2020. Fort des enjeux économiques et d’influence qu’il comprend, si cet accord renforcera les 30 ans de relations bilatérales entre les deux pays, il permet également au Vietnam de desserrer l’étau Chine/Etats-Unis qui le domine.

[JdR] Batterie au Lithium : entre guerre énergétique et prise de conscience
5 mars 2020

Monsieur Rachid Yazami inventeur de l’anode, élément indispensable dans 90% des batteries actuellement sur le marché et titulaire du prix DRAPER en 2014 (équivalent du NOBEL de l’ingénierie), est intervenu à l’Ecole de guerre Economique le 24 février 2020 sur la thématique des batteries au lithium : « traité de paix face à la guerre énergétique ».

La « diagonale de la soif » : les guerres de l’eau auront-elles lieu ?
3 mars 2020

Conséquence directe du changement climatique, l’accès à l’eau est devenu un enjeu de premier ordre pour de nombreuses régions du monde. La « diagonale de la soif », qui se déploie de Gibraltar au Nord-Est de la Chine en est l’une des plus représentatives. Cette nouvelle donne, facteur de contestations sociales, tend à modifier les grands équilibres géopolitiques internationaux et conduit à craindre l’émergence de guerres liées à l’eau dans un avenir proche.

La diplomatie chinoise des infrastructures, quand les prêts deviennent un fardeau pour le Kenya
28 février 2020

Inaugurée en 2017 par le président kenyan, Uhuru Kenyatta, la ligne ferroviaire à écartement standard Mombassa-Nairobi (Standard Gauge Railway-SGR) devait permettre à l’économie kényane, première de la région, de franchir un palier. Il était question de remplacer le « Lunatic express », construit à l’époque coloniale et de se doter d’infrastructures modernes nécessaires au développement économique. Cependant, deux années plus tard, le SGR, financé dans sa quasi-totalité par des prêts chinois, fait les frais de nombreuses critiques. Ces dernières, questionnent à la fois les motivations chinoises derrières toutes ces largesses financières, ainsi que le recours systématique à l’endettement étranger comme seul financement du développement dans de nombreux pays africains.

Les risques commerciaux : variable dominante des prospectives mondiales en 2020 (Partie 2/2)
20 février 2020

En 2020, le contexte géopolitique mondial est désormais davantage contraire aux intérêts des entreprises internationales qu'il ne l'a été depuis plusieurs années. De nombreux facteurs contribuent au climat d’incertitude qui règne dans le monde des affaires.