Brève

La France renforce le contrôle des prises de participations étrangères

Le 29 avril 2020 par Portail de l'IE
Copyright Ministère de l'économie et des finances

« Je vais demander à ce que sans doute jusqu'à la fin de l'année 2020 le seuil de contrôle des investisseurs qui viennent prendre des parts dans une entreprise soit abaissé de 25 % à 10 % »

Les déclarations du Ministre de l'Économie et des Finances sont en cohérence avec la dynamique de la Loi PACTE ainsi qu'avec les prises de positions de la Commission Européenne. Comme le rappelle récement Ali Laidi, " Le coronavirus affaiblit les entreprises européennes et les rend plus vulnérables aux attaques des prédateurs financiers. Bruxelles se prépare à la guerre économique et appelle les États membres de l’Union européenne à tout faire pour protéger leurs champions économiques. "

Dix pourcents seront donc bientôt le seuil à partir duquel se déclenchera le mécanisme de contrôle français des prises de participations d’investisseurs non européens au capital d’entreprises françaises définies comme stratégiques.

Cette baisse est néanmoins définie dans le temps, "jusqu’à la fin de l’année" d’après les déclarations du ministre de l’Économie et des Finances. Bruno Le Maire ajoute sur LCI ce mercredi 29 avril que les sociétés de biotechnologies liées au COVID19 sont de facto incluses dans le dispositif.

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs pays européens ont déjà renforcé leurs mécaniques de contrôle comme l'Espagne l'Angleterre ou encore l'Allemagne.