Brève

L’expansion monétaire américaine va continuer

Le 27 novembre 2020 par Pierre-Guive Yazdani

Janet Yellen, directrice de la banque fédérale américaine (Fed) entre 2014 et 2018 devrait être nommée Secrétaire du Trésor américain. Considérée comme une “colombe”, c’est-à-dire une partisane d, es politiques d’assouplissement quantitatif, cette nouvelle a été accueillie favorablement par Wall Street. Avec Jerome Powell, ils devraient s’entendre pour continuer d’augmenter encore plus le volume de dollars en circulation afin de soutenir l’économie américaine.

Après avoir travaillé pendant 30 ans au sein de la Fed, Janet Yellen, va être nommée Secrétaire du Trésor au sein de l’administration Biden. À la tête de la Fed, son successeur Jerome Powell, partage la même ligne idéologique et peut désormais poursuivre la politique d’expansion monétaire ; celle-ci même qui donne le ton à toutes les politiques monétaires des banques centrales autour du monde et qui permet aux États-Unis d’avoir un levier de puissance lors des réunions de Jackson Hole (réunion annuelle de tous les banquiers centraux).

L’injection de dollar dans l’économie, que ce soit sous forme d’helicopter money ou de quantitative easing débuté à la suite de la crise des subprimes, va donc continuer de l’autre côté de l’Atlantique. Wall Street a bien accueilli cette nomination ; à la suite de cette annonce tous les indices américains ont fini dans le vert et l’indice VIX, qui permet de mesurer le niveau de peur des investisseurs financiers, a chuté de plus de 4% durant la séance journalière.

Cependant, des inquiétudes grandissent quant au volume de dollars en circulation. Ainsi, selon Katusa Resarch, plus de 20 % des dollars US en circulation ont été imprimés en 2020 alors que 80 % l’ont été depuis la crise des subprimes. Cette fuite en avant monétaire n’est pas sans rappeler l’Histoire de la République de Weimar qui avait tenté de juguler une crise économique en ayant recours à la planche à billets. Avantageusement, les États-Unis demeurent pour quelque temps encore la première puissance mondiale et peuvent encore imposer le dollar comme monnaie des échanges internationaux.

 

Pierre-Guive Yazdani

Pour aller plus loin :