Brève

La SEC cible d’une guerre d’influence et de l’information

Le 9 février 2021 par Julien Cossu

La folie Gamestop qui a causé à des hedge funds comme Melvin Capital des milliards de dollars de perte inquiète aussi bien les régulateurs que les institutionnels et les particuliers. En témoigne la guerre d’influence qui fait rage pour savoir sur qui les sanctions de la Securities and Exchanges Commission (SEC), le gendarme de Wall Street, ainsi que les régulations tomberont suite à l'affaire.

Du côté des opposants aux hedge funds se trouve aussi bien la démocrate Alexandra Ocasio-Cortez que le sénateur républicain Josh Hawley. Les deux politiciens font la critique de la grande finance qui s’était incarnée en 2011 dans le mouvement “Occupy Wall Street”. L’objectif est d’accroître la régulation du secteur financier pour éviter des crises financières majeures. Pour la frange démocrate, il s'agit également de lutter contre les inégalités en imposant les gains réalisés sur les marchés financiers.  Pour ce faire, les démocrates comptent sur Gary Gensler et Rohit Chopra, respectivement nouveau directeur de la SEC et du Consumer Financial Protection Bureau (CFPB), ce dernier étant le protecteur des consommateurs du secteur financier. Les deux démocrates qui étaient déjà en charge sous l’administration Obama sont attendus au tournant dès leur prise de fonction, le président Biden voulant effectuer des changements dans le monde de la finance, notamment par un accroissement des contrôles plus que par une limitation du trading haute-fréquence. 

Les hedge funds de leurs côtés accusent le forum Reddit et la SEC. Les petits investisseurs du forum sont accusés de manipuler les marchés en pratiquant du “Pump and Dump”. Cette pratique frauduleuse consiste à acheter massivement une valeur pour faire gonfler son prix pour ensuite la revendre. Cette pratique est typique des épisodes de "bulle" et est forcément dans le viseur de la SEC, chargée statutairement de leur prévention. Elle est également dans la ligne de mire de Citadel Securities, qui appartient à Citadel LLC, ce dernier hedge funds a renfloué Melvin Capital qui a perdu la moitié de sa capitalisation en raison de l'affaire Gamestop. Le but du hedge fund est de retourner une décision du gendarme de la bourse sur IEX Group Inc, qui fournit des outils de trading, notamment le produit “D-Limit” qui entend protéger les traders de la volatilité des actifs. Citadel ayant d’ailleurs accusé ce produit de déstabiliser les marchés et d’accroître les risques de crises.

Pour l’instant le gendarme de Wall Street n’a pas encore fixé de cap suite à l’affaire Gamestop et s’exprime peu. Les démocrates nouvellement arrivés au pouvoir ont donc l’occasion de mettre en acte leurs critiques du système financier en régulant la finance comme le réclame une part importante de leur électorat. Néanmoins, le faire serait accroître le pouvoir du gouvernement sur une bourse toujours plus dépendante des injections monétaires de la FED. 

 

Julien Cossu

 

Pour aller plus loin :

Partenaires