Brève

Le plan BIDEN à 3000 milliards, la dernière accélération avant le crash économique ?

Le 30 mars 2021 par Adrien Raymond

La nouvelle administration de la présidence US envisage déjà la mise en place de son second plan de relance. Dédié aux mesures sociales et environnementales, ce plan s’inscrit dans les promesses de campagne du président Biden. Pour autant, cette politique peut exposer le système financier à la surchauffe : ces deux plans (4900 Mds$ au total) correspondent en effet à 22,4% du PIB des USA en 2021 (21 922 Mds $).

Mercredi 10 mars 2021, le président Biden fait adopter par la chambre des représentants un plan de relance économique de 1900 milliards de dollars US. Posé par l’urgence de soutenir les ménages et les entreprises en période de coronavirus, il se voit déjà rallongé d’une montagne de dollars encore bien supérieure.

Les conseillers du président travaillent désormais au développement d’un second plan d’investissements et de soutien à l’économie de 3 000 milliards de dollars visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les inégalités sociales. Et l’économie mondiale doit digérer cette nouvelle d'injections d'argents frais, en naviguant de Charybde en Scylla dans une zone dangereuse pour éviter les périls qui ont en son temps englouti la république de Weimar.

Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus fort, ces plans de relances typées covid sont qualifiés de politiques de « Helicopter Money ». Une pratique qui consiste pour un état à rendre/donner de l’argent aux citoyens dans un objectif de soutien direct à l’économie.

Aussi appelée quantitative easing, cette politique volontariste de la banque centrale américaine (FED) n’est pas isolée. Ces montants peuvent interroger sur la valeur réelle du dollar aujourd’hui.

 

Adrien RAYMOND,
pour l’association Pantheon Sorbonne Competitive Intelligence and Strategy

 

Pour aller plus loin :