Brève

Thales et Ericsson s'associent pour sécuriser les réseaux privés 4G des sites nucléaires d'EDF

Le 23 avril 2021 par Maryam Karkach

Le 20 avril 2021, Thales et Ericsson se sont associés à EDF dans le déploiement de réseaux 4G privés dans les centrales nucléaires françaises. Ce projet “CONNECT” est un pas important pour la France vers le déploiement de réseaux dédiés aux infrastructures sensibles, garantissant une meilleure performance et une sécurisation des communications.

Le 5 février 2020, l’Arcep attribuait des fréquences à EDF et ADP (Aéroports de Paris) pour leur permettre d’évoluer vers l’industrie 4.0 en leur accordant la mise en place de réseaux 4G sur leurs sites, pouvant évoluer en 5G par la suite. L’objectif est de répondre aux besoins très spécifiques de connectivité de certaines organisations et entreprises. EDF souhaitait donc équiper son parc nucléaire dans le but de garantir la sécurité et la sûreté de l’exploitation de ses centrales. 

Aujourd’hui, la sécurité et la sûreté de son réseau sont entre les mains d’Ericsson et de Thales qui ont annoncé s’associer au projet CONNECT. Ericsson met donc à profit son expertise dans la mise à disposition de réseaux privés et Thales s’assurera de la mise en réseau sécurisée des équipements, en tant que leader dans la prise en charge d'infrastructures de communications critiques. La cybersécurité, élément essentiel de ce déploiement, a été prise en compte à chaque étape, assurant l’inviolabilité de ce réseau. 

Après un déploiement réussi sur le site pilote du projet qu’est la centrale de Blayais, EDF espère désormais une mise en place de cette solution sur deux à quatre centrales par an. La France se démarque donc de son voisin germanique qui a déjà autorisé 117 entreprises à bâtir leur propre réseau 5G. 

Avance allemande ou prudence française, les secteurs dans lesquels se déploient les réseaux privés ne sont pas les mêmes. L’industrie 4.0 et l’avantage concurrentiel sont ciblés par l’Allemagne, là où la France donne la priorité aux sites d’importance critique et stratégique tels qu’EDF. En effet, le développement d’un réseau privé sécurisé par Ericsson et Thales pourrait à terme s’élargir aux entreprises françaises et permettre l’établissement d’un réseau déjà éprouvé sur site critique. 

 

Maryam Karkach 

 

Pour aller plus loin :