Brève

Euclidia, un cloud européen rival de Gaia-X ?

Le 15 juillet 2021 par Nathan Crouzevialle

Dans un communiqué de presse datant du 8 juillet 2021, une association nommée Euclidia annonce que 23 entreprises voulant promouvoir une solution cloud 100% européen s'allient pour une indépendance et une autonomie numérique européenne. Cette alliance veut se libérer des solutions étrangères en créant un écosystème de cloud 100% européen contrairement à ce que proposerait le projet Gaia-X.

Les 23 membres du collectif souhaitent réduire la dépendance des GAFAM pour les opérateurs européens. Des entreprises comme Abilian, Beremiz ou Scaleway ont rejoint cette alliance pour créer un écosystème sur le sol européen. Elles demandent l’appui de la puissance publique européenne pour soutenir l’innovation et des projets ambitieux pour concurrencer sérieusement les puissances américaine et chinoise.

Cette alliance repose sur cette volonté de trouver des alternatives aux plateformes et logiciels américains. De fait, cette initiative est soutenue par de nombreux éditeurs de logiciels libres  européens comme le conseil national de logiciel libre ou le fond de dotation libre.

De plus, Euclidia veut se démarquer de la politique de cloud européen promu par Gaia-X qui selon l’alliance a de trop forts liens ou partenariats économiques  avec les GAFAM pour s’en séparer complètement. Le projet Gaia-X misait plutôt un cloud souverain avec un haut degré de protection des données mais n'interdit pas la venue d’acteurs de cloud étrangers. Contrairement à cela, Euclidia propose que les  capitaux et les entreprises d’Euclidia soient européens selon les propos du  vice-président de l’Euclidia et PDG de Rapid. Elle souhaiterait mettre en place une exception culturelle du cloud européen pour protéger ce marché unique afin de ne pas être soumis à la concurrence étrangère.

Désormais, il reste à voir si cette association arrive à se structurer en un groupe solide pour concurrencer la labellisation des serveurs et la sécurisation des données proposée par Gaia-X. Enfin, il s’agira d'être attentif au cahier des charges qui valide et définit ce qu’est une entreprise européenne comme la provenance  des capitaux ou la localisation du siège social par exemple.
 

Nathan Crouzevialle 
 

Pour aller plus loin :