Brève

L’Australie valide son intégration à l’Asia Connect Cable.

Le 18 janvier 2022 par Guilhem Garnier

Les Australiens confirment un peu plus leur choix d’alignement derrière l’Empire américain en s’intégrant dans une infrastructure de télécommunication reliant les Etats-Unis et la zone Indopacifique.

Le 15 janvier 2022, les négociations entre la société de télécommunication Inligo Networks et le gouvernement de l’Etat des Territoires du Nord australien pour l’arrivée d’un câble de télécommunication à Darwin ont abouti. Darwin sera le point d’entrée et de sortie australien vers l’Asia Connect Cable (ACC-1), un réseau sous-marin de communication reliant l’Asie du Sud-Est (Singapour, Indonésie, Timor Leste), le Japon, l’Australie et les Etats-Unis. Ce réseau, dont le coût est estimé à 700 millions de dollars pour les seuls câbles, entre dans la stratégie du “dialogue stratégique trilatéral”. 

Cette coopération informelle entre Tokyo, Washington et Canberra, cherche à contrer les investissements chinois dans les infrastructures de télécommunication dans la zone Indopacifique. En octobre 2021, l’Australie avait déjà facilité le rachat des activités de télécommunication de Digicel Pacific dans le Pacifique Sud, par l’entreprise australienne Telstra. La stratégie de déni d’accès visant Pékin, mise en place par les Etats-Unis et ses partenaires de la région, avance désormais dans une multitude de secteurs. Le contrôle des infrastructures de télécommunication, commerciales ou civiles, est un point central de cette stratégie. 

 

Guilhem Garnier

 

Pour aller plus loin :