Brève

Coopération entre le port allemand de Duisbourg et l’opérateur portuaire « PSA », un pas de plus vers le développement des nouvelles routes de la soie

Le 25 mars 2021 par Paco Martin

Le port fluvial allemand de Duisbourg s’associe à l’opérateur portuaire singapourien PSA Corporation Limited pour la création d’une joint-venture. Une coopération qui acte la volonté allemande de jouer un rôle majeur dans le développement du projet chinois Belt and Road Initiative en Europe.

Le 17 mars 2021 par communiqué de presse, le port de Duisbourg et le groupe PSA Corporation Limited (PSA) ont annoncé la signature d’un accord pour la création d’une joint-venture. Cette coopération unit PSA Northeast Asia Supply Chain Pte Ltd, qui est une filiale appartenant intégralement à l’opérateur portuaire mondial PSA international, à Duisburger Hafen AG (Duisbourg), opérateur gérant le premier port fluvial européen. Ainsi, l’objectif de cet accord est la formation d’une co-entreprise, Multimodal Investments Pte Ltd (MIPL) siégeant à Singapour et qui aura pour mission d’investir « dans les installations logistiques multimodales en Asie ».

En premier lieu, le groupe PSA Corporation Limited était jusqu’en 1996 la principale autorité du port de Singapour. Puis, en 2003 le groupe est devenu une holding d’investissements qui va devenir l’un des principaux opérateurs mondiaux, lançant sa première entreprise à l’étranger en Chine.

Quant au port de Duisbourg, il est l’un des principaux hubs européens et prend le chemin de devenir le carrefour multimodal de l’Europe. Désigné comme terminus des routes de la soie, le port de Duisbourg semble faire le choix d’un partenariat avec la Chine, afin de devenir le principal acteur des routes de la soie en Europe. Par exemple, l’achat de 15 % des parts du port de Trieste en décembre 2020 par Duisburger Hafen AG résonne avec le protocole d’accord que cette infrastructure italienne a signé en mars 2019 avec la Chine pour le projet Belt and Road Initiative.

Ainsi, il a été annoncé que cette joint-venture prendrait des participations dans les installations logistiques multimodales chinoises : Sino Singapore Chongqing DC Multimodal Logistics (SSCDC) implanté dans la ville chinoise de Chongqing et China United International Rail Co (CUIRC). Cette prise de participation dans SSCDC à Chongqing donnerait à Duisbourg l’accès au plus grand centre multimodal de l’ouest de la Chine et point de départ des nouvelles routes de la Soie.

Ce partenariat est révélateur de la stratégie allemande qui vise à miser sur le développement des projets chinois. Elle se traduit par la volonté du groupe Duisburger Hafen AG d’investir à la fois dans la partie maritime et terrestre du projet Belt and Road Initiative. D'ailleurs, cette deuxième partie continentale est de plus en plus légitimée par la hausse des taux de fret maritime et la pénurie mondiale de conteneurs.   

 

Paco Martin

 

 Pour aller plus loin :