Brève

Leboncoin : Agent russe recrute source humaine pour soustraction d’informations stratégiques

Le 31 octobre 2022 par Charlotte Moineau

La Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) a fait savoir ce vendredi 21 octobre que le site web de petites annonces servait d’intermédiaire au SVR (service de renseignement extérieur russe) afin de tenter d’y soudoyer de jeunes Français proposant des cours particuliers dans des domaines stratégiques pour les intérêts russes.

Des étudiants et jeunes actifs français proposant leurs services sur Leboncoin pour des cours particuliers, voilà une situation qui ne représente a priori rien d’anormal. Mais depuis quelques années et selon des informations de la DGSI relayées par Le Monde, des agents du SVR se font passer pour des élèves en recherche de connaissance approfondie sur des sujets bien précis, afin d’entrer en contact avec ces professeurs très particuliers qu’ils cherchent en réalité à corrompre sans que ces derniers ne s’en rendent compte.

Le processus de recrutement est subreptice et les signaux faibles difficiles à détecter, mais la méthode paraît simple : les cibles sont approchées par des officiers du renseignement russe sous couverture diplomatique ou entrepreneuriale ; se noue ensuite une relation en apparence anodine d’élève/enseignant entre l’agent et sa source, qui pense aider un ressortissant étranger dans l’acquisition de nouvelles compétences. L’officier en mission peut alors dévier peu à peu de la pédagogie initiale classique pour amener sa cible vers des tâches plus précises, comme la rédaction de notes d’analyse sensibles, notamment. Ces exercices demandent au novice professeur de solliciter son réseau, voire d’accéder à des informations restreintes.

Des rendez-vous au restaurant toujours payés en espèce, un élève rarement joignable, des rémunérations de plus en plus importantes pour de simples services rendus, comme une récompense… Autant d’indices analysés par les services du ministère de l’Intérieur et qui ont conduit la DGSI à mener des opérations de sensibilisation auprès de chefs d’entreprise, d’établissements d’enseignement supérieur, de laboratoires de recherche ou encore d’administrations, pour alerter de futures cibles potentielles.

Cette mise en garde des autorités françaises intervient dans un contexte de guerre informationnelle tendue entre la France et la Russie, en marge du conflit ukrainien. Ce n’est pas un hasard si les jeunes Français victimes des manipulations russes travaillent dans des domaines stratégiques pour le Kremlin (économie, sciences, langues étrangères, géopolitique…) et sont encouragés à partager leur expertise sur des sujets capitaux tels que les enjeux énergétiques français de Nord Stream 2.

Leboncoin semble en somme représenter la formule va-tout du renseignement économique russe basé sur le recrutement de sources humaines françaises et l'exploitation d'informations (blanches, grises et noires), à l’heure d’un combat stratégique que Poutine se doit de gagner, plus que jamais, en Occident.

 

Charlotte Moineau

 

A lire également :